Les sociologues américains reconnaissent avoir diffamé Donald Trump

« Qui est digne de confiance aux États-Unis aujourd'hui ? » Les médias, qui auguraient unanimement la victoire de Hillary Clinton à la présidentielle de novembre? Les services secrets, dont les mensonges sont allé si loin qu'ils ne font même plus aucun effort pour faire semblant de pouvoir prouver leurs propos?

Les sociologues qui affirment le niveau « calamiteux » de la popularité de Donald Trump ? Seules les conclusions des services sociologiques américains semblaient pertinentes jusqu'à récemment. Mais hier, tout a changé.

​Jeudi 9 février, les sociologues ont été obligés de démentir leur propres propos. En effet, la publication des données du dernier sondage organisé pour Morning Consult et Politico a montré que les médias et les experts américains qui s'inquiétaient de l'opposition de pratiquement toute la population du pays à la politique de Donald Trump mentaient de manière tout à fait effrontée. L'étude l'a prouvé de façon parfaitement évidente.

La Maison blanche, Donald Trump - Sputnik France
Médias: la Maison Blanche veut réformer le renseignement US
Les sociologues ont établi que 55 % des personnes interrogées soutenaient en réalité la décision du président américain de limiter temporairement l'entrée de ressortissants de certains pays sur le territoire des USA. Qui plus est, plus de la moitié des Américains ne s'opposent pas au décret de Trump sur l'annulation de subventions fédérales pour les villes qui offrent un asile aux immigrés illégaux. Un autre projet du nouveau patron de la Maison blanche, la construction d'un mur à la frontière mexicaine, est soutenu par 48 % des personnes interrogées, alors que 42 % des citoyens sont contre cette initiative. Autrement dit, la plupart des Américains approuvent les actions de Trump même dans ce domaine.

​Il s'avère donc que la majorité des médias et des sociologues américains fournissent à leur audience des informations erronées. Compte tenu des chiffres susmentionnés, de quelle crédibilité de la presse et de la télévision américaines peut-on encore parler ?

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала