Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Donbass: 460 cas de violation du régime de cessez-le-feu en 24h, selon l'OSCE

© REUTERS / Alexei ChernyshevUn militaire ukrainien charge des munitions dans un char dans le Donbass
Un militaire ukrainien charge des munitions dans un char dans le Donbass - Sputnik France
S'abonner
460 cas de violation du régime de cessez-le-feu en 24 heures, neuf victimes et plus d'une quarantaine de blessés en 12 jours, le chef-adjoint de la mission des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a dressé le bilan de la situation dans le Donbass.

Du 29 janvier au 9 février, 41 personnes ont été blessées dans le Donbass et 9 individus ont été tués, a déclaré samedi lors d'une conférence de presse Alexander Hug, chef-adjoint de la mission des observateurs de l'OSCE.

« Sur la période comprise entre le 29 janvier et le 9 février nous avons enregistré ce qui suit : confirmé 50 cas de blessure, dont 9 létaux. C'est un nombre de victimes inadmissiblement élevé. La raison pour laquelle ceci s'est passé réside dans le fait que les armements auraient dû être retirés depuis longtemps », a-t-il souligné.

Et d'ajouter que rien qu'en 24 heures, 460 cas de violation du cessez-le-feu avaient été recensés dans le Donbass.

« Du 9 février à minuit au 10 février à minuit, la mission de l'OSCE a enregistré 460 cas de violation du cessez-le-feu », a pointé M. Hug, ajoutant que dans la région de Lougansk, 55 autres cas avaient été enregistrés sur la même période.

Suite à ce bilan dramatique, le responsable a exhorté les parties en conflit à retirer les armements de la ligne de front et a rappelé que la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) l'avait déjà accepté et ce en conformité avec les accords de Minsk.

« Nous contribuons au dialogue pour que les armements soient retirés… et nous invitons toutes les parties, la DNR, la LNR (République populaire autoproclamée de Lougansk, ndlr) et l'Ukraine à prendre contact avec nous pour que les parties puissent retirer les armements et réaliser ce dont elles avaient convenu depuis longtemps », a dit M. Hug.

Le bilan du conflit dans le Donbass s’alourdit - Sputnik France
Le bilan du conflit dans le Donbass s’alourdit
Depuis le 29 janvier, la situation sur la ligne de front dans le Donbass s'est aggravée. Les parties en conflit s'accusent mutuellement d'intensifier le pilonnage et de tenter d'effectuer une offensive sur la ligne de front à proximité de Donetsk.

Ainsi, Kiev a récemment déployé des chars dans la ville d'Avdeïevka, à six kilomètres de Donetsk, foulant aux pieds les Accords de Minsk imposant le retrait des armements lourds de la ligne de démarcation. Début février, Kiev a reconnu que les militaires ukrainiens menaient une offensive dans le Donbass. Les habitants de plusieurs villes et villages de la République populaire autoproclamée de Donetsk, notamment Iassinovataïa et Avdeïevka, ont été privés d'électricité et de chauffage pendant plusieurs jours.

Donbass - Sputnik France
Les villes du Donbass sous une pluie de tirs
Le 8 février, les autorités de la DNR ont soumis à l'OSCE un projet de trêve visant à normaliser la situation le long de la ligne de front dans le Donbass. Le document en cinq articles exige d'instaurer un « cessez-le-feu immédiat et complet », d'éloigner les armements interdits et de permettre l'accès de la mission d'observation de l'OSCE.

Le document prévoit par ailleurs l'instauration d'une « zone sans armes » dans un rayon d'un kilomètre autour de la station de filtrage d'eau de Donetsk. Des mesures nécessaires pour rétablir l'infrastructure et normaliser la situation humanitaire dans les environs des localités d'Iassinovataïa et d'Avdeïevka. Toutefois, les commandants de l'armée ukrainienne n'ont pas répondu à cette initiative.

Donbass - Sputnik France
Donbass: Kiev rejette le projet de règlement proposé par la DNR
Ceci étant dit, le ministère ukrainien de la Défense a déclaré que les troupes gouvernementales avançaient « mètre après mètre, pas à pas, autant que possible ». Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a alors déclaré que ces propos prouvaient de facto que les forces armées ukrainiennes mènent une offensive, violant ainsi les accords de Minsk.

En avril 2014, les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire contre les deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Le conflit a déjà coûté la vie à plus de 10 000 personnes, selon l'OSCE.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала