Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un reportage choc sur les détenus toxicomanes dans une prison UK

© Photo PixabayPrison
Prison - Sputnik France
S'abonner
Un journaliste de la BBC a travaillé incognito comme geôlier dans une prison britannique pour toxicomanes afin de filmer la vie des détenus qui n'y guérissent pas, mais deviennent même encore plus accros à la drogue.

Travaillant incognito comme geôlier pendant deux mois à la prison HMP d'Acklington, dans le Northumberland (nord de l'Angleterre), un journaliste de la BBC a filmé le quotidien des 1 348 détenus toxicomanes avec une caméra cachée, ce reportage ayant été publié lundi sur le site de la chaîne.

Bobby Singleton - Sputnik France
Ce policier sexy remplirait les prisons en un clin d'œil…

La caméra du reporter a fixé une multitude de dérogations au règlement de cet établissement pénitentiaire, dont l'absence de signalisation et de garde à plusieurs entrées et sorties de la prison, un trou dans le mur intérieur, quelques sapes sous l'enceinte, des cas de contrebande et de consommation de drogue. 

Selon le journaliste, la plupart des geôliers préfèrent ne pas s'ingérer dans la vie des détenus et n'essaient même pas d'arrêter les délinquants qui se bagarrent et de se droguent régulièrement. Selon le correspondant de la BBC, le personnel de la prison craint de provoquer une émeute et abandonne les prisonniers à leur sort, car en cas d'urgence, la police n'aura tout simplement pas le temps de secourir l'administration pénitentiaire.

Prison - Sputnik France
Vodka, marijuana et gros billets verts: dans les prisons UK, on sait faire la fête…

Les détenus circulent librement sur le territoire de la prison. Qui plus est, ils se promènent dehors, mais pendant les deux mois d'investigation du journaliste, aucune tentative d'évasion n'a été entreprise. Les détenus ne jouissent de leur liberté que pour apporter de la drogue sur le territoire de la prison.

Le journaliste a plus d'une fois croisé des « drogués » déambulant dans les couloirs de la prison. Beaucoup d'entre eux purgent leur peine pour des crimes liés à la vente et à la consommation de stupéfiants. Selon l'auteur du reportage, la présence dans cette prison masculine exerce un impact négatif sur les toxicomanes et, au lieu de les guérir, ne fait que renforcer leur dépendance narcotique.

Les prisons britanniques sont des universités du djihadisme - Sputnik France
Les prisons britanniques sont des "universités du djihadisme"

Après la publication de ce reportage, le ministère britannique de la Justice a promis de procéder à l'inspection de la prison d'Acklington.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала