Le type du missile tiré dimanche par Pyongyang demeure un mystère

© AP Photo / Lee Jin-manLes images du tir diffusées par la TV
Les images du tir diffusées par la TV - Sputnik France
Les États-Unis et la Corée du Sud ne sont pas arrivés pour le moment à déterminer le type exact du missile tiré dimanche par la Corée du Nord.

Le journal nord-coréen Rodong Sinmun a publié 30 photos détaillées du tir du nouveau missile balistique effectué dimanche dernier et dont le type n'a toujours pas été déterminé ni par les États-Unis, ni par la Corée du Sud, annonce l'agence Yonhap.

Le missile balistique Pukguksong-2 tiré depuis la base militaire de Banghyon dans l'ouest de la Corée du Nord a parcouru 500 km avant de tomber en mer du Japon.

Selon l'agence, les photos en couleur publiées par le journal nord-coréen confirment qu'il s'agit d'un missile qui ressemble à celui tiré en août 2016 depuis un sous-marin.

Les militaires sud-coréens ont annoncé auparavant qu'ils avaient enregistré un tir d'un missile de type Rodong, précisant ensuite qu'il s'agissait d'une version améliorée d'un Musudan. Les militaires se sont servis des noms de ces missiles adoptés également par leurs collègues américains.

Un missile tiré depuis un sous-marin - Sputnik France
La Corée du Nord tire un missile balistique
Toutefois, selon l'agence, le missile tiré dimanche dernier a été lancé depuis un pas de tir automoteur à chenilles, alors que les missiles Musudan sont tirés depuis des pas de tir à six roues.

Le propulseur à carburant solide du missile Pukgukson-2 s'est branché à une hauteur de 10 mètres pour permettre au missile d'atteindre une altitude de plusieurs dizaines de kilomètres et de parcourir une distance de 500 kilomètres.

La Corée du Nord travaille activement à la mise au point du missile Musudan, d'une portée de 3000-3500  km. Huit lancements ont été effectués cette année, en dépit de l'interdiction et des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu. Sur les huit, un seul (celui du 22 juin) a réussi. Pyongyang a lancé un Musudan le 20 octobre dernier, mais le missile a explosé au moment du décollage. Les experts de Séoul ont alors estimé que cet échec serait dû à des problèmes dans le système d'alimentation en carburant du moteur.

Plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu interdisent à Pyongyang d'utiliser la technologie des missiles balistiques.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала