Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Violation du traité antimissile: Moscou dément des accusations US

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosMinistère russe de la Défense
Ministère russe de la Défense - Sputnik France
S'abonner
Alors que Washington rappelle à Moscou qu'il viole un traité d'interdiction de missiles, la Russie juge ces accusations «infondées» et met en cause la source du Pentagone.

Les USA ont testé le système ABM dont des éléments seront installés en Roumanie - Sputnik France
Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
Les États-Unis ont de nouveau mis en garde mardi la Russie, qu'ils accusent de violer depuis 2014 un traité bannissant les missiles à portée intermédiaire. Leurs preuves? Des informations provenant de la presse selon lesquelles Moscou « aurait secrètement déployé cette arme ». Le ministre russe des Affaires étrangères a de son côté jugé ces accusations d'« infondées ».

« Ces accusations sont absolument infondées: aucune preuve n'a été présentée pour les étayer. Des sources anonymes sont citées, comme on avait l'habitude de le faire sous l'administration de Barack Obama », a souligné Mikhaïl Oulianov, directeur du département de la non-prolifération et du contrôle des armements au ministère russe des Affaires étrangères.

Rappelons que d'après le New York Times, qui se réfère à des responsables américains, Moscou aurait déployé ce missile, « notamment dans le sud-est de la Russie », en contradiction avec le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI) signé le 8 décembre 1987 entre l'Union soviétique et les États-Unis et qui avait contribué à la fin de la Guerre froide.

En 2014, les États-Unis avaient déjà montré du doigt la Russie à la suite d'un essai de missile terrestre de croisière interdit par le traité FNI. En réponse, le Pentagone avait dit envisager en 2015 le déploiement de nouveaux missiles en Europe. À l'époque, Moscou avait jugé les accusations américaines « infondées ».

Ashton Carter, U.S. President Barack Obama's nominee to be secretary of defense, testifies before a Senate Armed Services Committee confirmation hearing on Capitol Hill in Washington, in this February 4, 2015 file photo - Sputnik France
FNI: les USA suspectent la Russie de violer le traité et préparent une riposte
Les Etats-Unis ont accusé en 2015, alors sous l'administration de Barack Obama, la Russie d'avoir déployé des missiles terrestres de croisière en Europe en violation du traité FNI. Le successeur de M. Obama, le républicain Donald Trump, ne s'est jamais exprimé sur ce dossier mais il s'est engagé maintes fois à se rapprocher de son homologue russe Vladimir Poutine.

Le FNI entre l'Union soviétique et les États-Unis a été signé à Washington le 8 décembre 1987 et est entré en vigueur le 1er juin 1988. Il oblige les deux États à détruire, trois ans au plus tard après l'entrée en vigueur du Traité, tous leurs missiles balistiques et de croisière lancés à partir du sol ayant une portée comprise entre 500 et 1 000 kilomètres et ceux dont la portée est comprise entre 1 000 et 5 500 kilomètres. Le traité interdit aussi les essais en vol, ainsi que la modernisation et la production de tels missiles.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала