Décret Trump: Téhéran dénonce une «insulte» contre le peuple iranien

© Sputnik . Vitaly Belousov / Aller dans la banque de photosMohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne
Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne - Sputnik France
Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, la décision de Donald Trump d’interdire d’entrée aux États-Unis les ressortissants de plusieurs pays afin de faire face au terrorisme est une offense au peuple iranien, qui n’a jamais commis d’attentat terroriste contre les Etats-Unis.

Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne - Sputnik France
Iran: le décret anti-terroriste de Trump est un «grand cadeau aux extrémistes»
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a qualifié le décret sur l’immigration émis par Donald Trump d’«  offense faite à l’ensemble du peuple  »  iranien.

«  Il s’agit d’une insulte faite à toute la nation qui n’a jamais commis un seul attentat terroriste. Vous ne pourrez trouver dans l’histoire aucun Iranien qui ait commis un attentat contre les Américains  », a-t-il déclaré dans une interview à CNN, ajoutant que Téhéran a toujours condamné toutes les attaques terroristes à commencer par celle du 11 septembre 2001.

Il a également indiqué que les immigrants iraniens résidant aux Etats-Unis sont parmi les plus éduqués et ceux réussissant le mieux dans ce pays.

Selon le ministre, les menaces et les insultes ne font que souder le peuple iranien.

Décret Trump: l’Iran suspendra la délivrance de visas aux Américains - Sputnik France
Décret Trump: l’Iran suspendra la délivrance de visas aux Américains
Le 27 janvier, le président américain a signé le décret « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis » visant à « protéger la nation du terrorisme », qui interdisait d'entrée les ressortissants de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen) pour une durée de trois mois et gelait l'accueil des réfugiés pour quatre mois. Les Syriens font l'objet d'une interdiction sans limitation de durée.

Le juge fédéral de Seattle a pris la décision de suspendre temporairement ce décret au niveau national. Deux cours d'appel américaines ont par la suite rejeté la demande de l'administration Trump de rétablir immédiatement l'application du décret signé par le président américain. La dernière d’entre elles a indiqué que l’administration Trump n’avait pas réussi à justifier la nécessité de cette mesure.

Par la suite, le président américain a déclaré être convaincu qu’il gagnerait la bataille juridique. Il a également promis d’introduire au plus vite des mesures supplémentaires afin de sécuriser le pays.

Jeudi, M.  Trump a promis lors d'une conférence de presse que le décret en question serait remanié la semaine prochaine.

Suite à l’émission du décret, plusieurs pays ont vertement critiqué la décision du nouveau président américain, y compris l’Irak, l’Iran et les Emirats arabes unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала