80 combattants se retirent de Serghaya, près de Damas

© AFP 2022 AMER ALMOHIBANYFighters from the Jaish al-Islam (Islam Army), the foremost rebel group in Damascus province who fiercely oppose both the Syrian regime and the Islamic State group, gather inside a building on the frontline in the town of Bilaliyah, east of the capital Damascus, on February 4, 2017
Fighters from the Jaish al-Islam (Islam Army), the foremost rebel group in Damascus province who fiercely oppose both the Syrian regime and the Islamic State group, gather inside a building on the frontline in the town of Bilaliyah, east of the capital Damascus, on February 4, 2017 - Sputnik France
En application de l’entente de trêve locale parachevée entre les groupes armés et les autorités syriennes, quelque 250 personnes ont quitté ce lundi la localité de Serghaya pour Idlib. Damas cherche à nettoyer les banlieues de la ville des bandes armées qui pilonnent depuis plusieurs années des quartiers civils de la capitale.

80 membres de groupes armés illicites et leurs familles ont quitté ce lundi la localité de Serghaya, près de Damas, et ce en application des ententes conclues avec le Commandement de l'armée syrienne, a appris Sputnik auprès d'une source renseignée présente sur place.

« Les bus ont commencé à évacuer des combattants de Serghaya à Idlib. 250 au total, dont 80 hommes armés », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Une source au sein des forces de sécurité du pays a pour sa part précisé qu'il s'agissait « du dernier lot de combattants ayant accepté de quitter cette zone dans le cadre de l'entente de trêve locale conclue avec les autorités syriennes ». D'après l'interlocuteur de l'agence, les hommes armés restés dans l'agglomération auront la possibilité de réglementer leur statut et d'être amnistiés s'ils acceptent de rendre les armes.

Les banlieues de Damas restent l'un des principaux axes de la lutte antiterroriste dans laquelle sont engagées les autorités syriennes. Les hommes armés y campant pilonnent quasi-quotidiennement la capitale syrienne.

Syrie: la ville d'Al-Tall repasse sous contrôle de Damas - Sputnik France
Syrie: la ville d'Al-Tall repasse sous contrôle de Damas
Par le biais des médiateurs, le ministère syrien de la Réconciliation mène des négociations avec les citoyens syriens luttant dans les rangs des bandes armées illicites. Le plan, dans le cadre duquel les autorités syriennes proposent de déposer les armes et de suivre un programme de réinsertion, a déjà prouvé son efficacité en 2014 à Homs, où 1 500 combattants occupant le centre-ville se sont rendus aux autorités.

En outre, ce plan a permis d'assurer le retrait des hommes près de la ville d'Al-Tall, située à 12 km au nord de Damas. Le pouvoir syrien a autorisé les hommes armés à quitter cette ville de 700 000 habitants pour Idlib, contrôlée par le Front al-Nosra, une fois leurs armes lourdes remises aux autorités.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала