Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Soleil du Japon se lève pour les migrants

© AP Photo / Shuji KajiyamaA worker walks past a shutter featuring the illustration of the famous tuna auction outside Tsukiji fish market in Tokyo, Monday, Nov. 28, 2016.
A worker walks past a shutter featuring the illustration of the famous tuna auction outside Tsukiji fish market in Tokyo, Monday, Nov. 28, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Le pays du Soleil levant a toujours été méfiant vis-à-vis des migrants.

Le gouvernement japonais est pourtant prêt à revoir sa politique migratoire en raison du déclin démographique que traverse le pays et d'un manque d'employés de basse qualification — deux phénomènes qui freinent le développement économique national.

Le Japon a rejeté 99,5% des demandes d’asile en 2015 - Sputnik France
Le Japon a rejeté 99,5% des demandes d'asile en 2015
Par rapport aux autres pays développés, le Japon a un système migratoire relativement fermé à la main-d'œuvre peu qualifiée. Même le nouveau président américain Donald Trump pourrait envier un contrôle aussi intransigeant envers les étrangers: conformément à la législation migratoire en vigueur, seuls les étrangers d'origine japonaise, les étudiants et les stagiaires étrangers peuvent prétendre à un poste de basse qualification.

Aujourd'hui, le Japon a toutefois du mal à trouver du personnel pour trier les légumes ou laver la vaisselle dans les restaurants et engage du personnel à l'étranger pour combler les emplois qui ne conviennent pas aux autochtones.

Le gouvernement japonais finance déjà un programme spécial de stage pour remédier au déficit de main-d'œuvre dans les usines, les restaurants, les fermes et d'autres entreprises. Pratiquement chaque légume dans les supermarchés de Tokyo a été trié par des stagiaires essentiellement originaires de Chine, du Vietnam, des Philippines et du Cambodge — et leur nombre augmente chaque jour.

Selon le ministère japonais de la Justice, le nombre de citoyens étrangers résidant au Japon a battu un record à 2,31 millions de personnes fin juin 2016, soit 3,4% de plus que six mois auparavant. La part de ceux qui détiennent un visa d'ingénieur ou de spécialiste en sciences humaines, ainsi que de ceux qui travaillent dans des compagnies internationales, a augmenté de 11,8%.

La politique migratoire intransigeante du Japon a provoqué de sérieux problèmes sur le marché de l'emploi. De nombreux secteurs souffrent d'un manque de main-d'œuvre, ce qui freine le développement économique du pays.

Le porte-parole du gouvernement japonais  Yoshihide Suga lors d'une conférence de presse à Kyodo, le 29 mai 2015 - Sputnik France
Le Japon ferme ses portes aux migrants
Les autorités japonaises ont aujourd'hui l'intention d'augmenter la durée du visa de stagiaire de 3 à 5 ans, tout en élargissant les secteurs pouvant embaucher des travailleurs étrangers aux maisons de retraite et aux sociétés de nettoyage pour les bureaux et les hôtels.

Actuellement, il est pratiquement impossible de se rendre au Japon autrement que dans le cadre d'un stage. Certains programmes sont prévus pour les étudiants et les réfugiés mais au final, pratiquement aucun des demandeurs n'obtient de visa.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала