Hackers russes: Londres vole au secours du Monténégro!

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosLuftparade über dem Roten Platz
Luftparade über dem Roten Platz - Sputnik France
La Main Du Kremlin aurait-elle envoyé ses hackers déstabiliser le Monténégro ? Devant cette peur, que rien ne vient étayer, le petit État des Balkans a demandé l’assistance technique du Royaume-Uni.

Les hackers russes, combien de divisions? Trop en tout cas pour que le Monténégro puisse combattre seul La Main Du Kremlin, qui aurait frappé ce petit pays des Balkans. Heureusement, le Royaume-Uni est prêt à lui donner un coup de pouce.

En effet, selon le quotidien The Telegraph, lors de sa visite au Monténégro fin février, Alan Duncan, chef de la diplomatie britannique, a promis aux autorités monténégrines d'accorder une assistance technique à leur pays, qui croit avoir subi de nombreuses attaques informatiques de la part des hackers russes.

Montenegro - Sputnik France
Le saviez-vous: Moscou a aussi fomenté un coup d’État au Monténégro…
Selon le porte-parole du gouvernement monténégrin, « l'ampleur et la diversité des attaques et le fait qu'elles aient été exercées à un niveau professionnel indiquent que c'était une action planifiée et synchronisée ».

À en croire les autorités du pays, les sites gouvernementaux et des médias locaux ont été attaqués par des hackers le 16 octobre et pendant quelques jours à la mi-février. Les prétendues attaques visaient à empêcher « la distribution de l'information aux Monténégrins et au public international ».

Sergueï Lavrov - Sputnik France
Les accusations de coup d'État fomenté au Monténégro sont «tirées par les cheveux»
Le Monténégro et le Royaume-Uni affirment que ces attaques ne faisaient partie de rien de moins qu'un coup d'État que les services secrets russes auraient tenté d'organiser pour empêcher ce petit pays des Balkans d'adhérer à l'Otan. Pourtant, comme à chaque fois que l'on affirme voir La Main Du Kremlin à l'œuvre, les preuves concrètes brillent par leur absence.

Le Kremlin a d'ailleurs rejeté en bloc les allégations sur l'implication de la Russie dans ce prétendu coup d'État. Sergei Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a qualifié ces accusations de gratuites et de « tirées par les cheveux ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала