Les Pays-Bas interdisent l'atterrissage du vol du ministre turc des Affaires étrangères

© AP Photo / Burhan OzbiliciLes Pays-Bas interdisent l'atterrissage du vol du ministre turc des Affaires étrangères
Les Pays-Bas interdisent l'atterrissage du vol du ministre turc des Affaires étrangères - Sputnik France
Le gouvernement néerlandais a décidé d'interdire l'atterrissage du vol du ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu, qui avait prévu de se rendre samedi aux Pays-Bas en vue d'un meeting sur le renforcement des pouvoirs présidentiels turcs. En réaction, Recep Tayyip Erdogan a qualifié l'interdiction de «vestige» du nazisme.

Sigmar Gabriel - Sputnik France
Erdogan sur les «méthodes dignes des nazis»: la réaction de Berlin
Les Pays-Bas ont refusé samedi à l'avion du ministre turc des Affaires étrangères l'autorisation d'atterrir, annonce Reuters.

La décision, d'abord relayée par les médias turcs, a été confirmée par le gouvernement de Mark Rutte, qui a estimé que la venue du chef de la diplomatie turque constituait une menace à l'ordre public. Mevlut Cavusoglu comptait se rendre à Rotterdam malgré la décision des autorités néerlandaises de ne pas l'autoriser à y faire campagne pour le référendum du 16 avril en Turquie. Le maire de Rotterdam avait cependant assuré vendredi que le ministre turc était libre de venir dans sa ville.

Suite à cette décision, le président Recep Tayyip Erdogan a menacé de riposter, évoquant un relent de nazisme dans l'attitude de La Haye.

« Ce sont les vestiges du nazisme, ce sont des fascistes », a déclaré le président turc lors d'un rassemblement à Istanbul.

Rathaus in Gaggenau - Sputnik France
Alerte à la bombe dans la mairie allemande ayant annulé un meeting pro-Erdogan
Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu avait prévu de se rendre samedi aux Pays-Bas en vue d'un meeting sur le renforcement des pouvoirs présidentiels turcs. Pourtant, le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, avait annoncé mercredi que ce rassemblement était annulé, indiquant que le gérant de la salle où devait avoir lieu l'événement n'était plus disponible.

Jeudi, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, avait fait savoir l'opposition de son gouvernement à la venue de son homologue turc.

Les Pays-Bas avaient ensuite entamé des discussions avec Ankara afin de trouver « une solution acceptable ». « Il y avait une concertation en cours pour voir si les autorités turques pouvaient déplacer le rassemblement et lui donner un caractère privé, à petite échelle dans le consulat turc ou l'ambassade », a précisé La Haye dans un communiqué.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала