Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il faut une loi sur la protection des femmes contre la violence!

CC0 / Warren Goldswain / Violence domestique
Violence domestique - Sputnik France
S'abonner
Les militantes pour les droits des femmes au Proche-Orient exigent que la violence à l’égard des femmes et des jeunes filles soit reconnue comme un crime, a déclaré à Sputnik une dirigeante de l’Union nationale des Femmes du Maroc.

À l'issue d'une réunion au Maroc de la coalition des femmes parlementaires arabes qui s'est inscrite dans la lutte contre la violence à l'égard des femmes dans les pays du Proche-Orient, ses participantes ont exigé de qualifier de crime la violence contre les femmes et les jeunes filles, y compris la violence domestique.

Maroc - Sputnik France
Maroc: pour la 1ère fois, les droits d’un enfant adultérin reconnus

« Il s'agit non seulement des violences corporelles, mais aussi des violences psychologiques, des problèmes intérieurs à la famille, dont le viol d'une femme par son mari. Le conseil gouvernemental (du Maroc, ndlr) a approuvé le projet de loi sur la violence contre la femme », a déclaré à Sputnik, Maria al Sharkawi, membre de la direction de l'Union nationale des Femmes du Maroc (UNFM).

Et d'ajouter que pour combattre la violence à l'égard des femmes, les législateurs régionaux devraient puiser dans l'expérience internationale en matière de consolidation et de promotion des droits de la femme.

(FILES) This file photo taken on October 25, 2013 shows a Moroccan woman wearing a burqa walking in front the Jail of Sale near Rabat. - Sputnik France
Le Maroc interdit la burqa : réactions partagées

« Quant aux viols en-dehors du mariage, nos lois traitent la femme en complice d'adultère. Aussi, les femmes ont-elles peur d'en parler, et le violeur reste impuni », a constaté l'interlocutrice de l'agence.

Les études sociologiques montrent que, par exemple, 25 % des Marocaines ont été soumises au moins une fois dans leur vie à telle ou telle forme de violence sexuelle ou de discrimination. 63 % des femmes de 18 à 64 ans ont été victimes au moins une fois par an de telle ou telle forme de violence. Dans 55 % des cas, cette violence émane de l'époux, mais seulement 3 % de ces cas sont dénoncés par la femme à la police. Qui plus est, un tiers des Marocaines estiment que, dans bien des cas, l'homme est en droit d'user d'une violence physique à l'égard de la femme.

Défenseur des femmes victimes de violence conjugale, il aurait battu à mort son épouse - Sputnik France
Défenseur des femmes victimes de violence conjugale, il aurait battu à mort son épouse

En règle générale, les lois concernant la protection des femmes victimes de violences et la défense des enfants, notamment nés d'un rapport sexuel émanant d'un viol, sont largement débattues au Maroc.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала