Une ministre turque expulsée accuse les Pays-Bas de traitement «lamentable»

© REUTERS / Yves HermanLa police néérlandaise bloque les rues avant l'arrivée de Fatma Betül Sayan Kaya
La police néérlandaise bloque les rues avant l'arrivée de Fatma Betül Sayan Kaya - Sputnik France
La ministre turque de la Famille, Fatma Betül Sayan Kaya, expulsée samedi soir par les Pays-Bas vers l'Allemagne, a dénoncé à son retour en Turquie la conduite «lamentable» des autorités néerlandaises.

Ankara - Sputnik France
La Turquie juge indésirable le retour de l’ambassadeur néerlandais
La ministre turque de la Famille, Fatma Betül Sayan Kaya, a dénoncé à son retour à Istanbul dimanche la façon «lamentable» dont elle a été traitée par les Pays-Bas qui l'ont expulsée et reconduite à la frontière avec l'Allemagne.

« Nous avons subi un traitement grossier et pénible (…) Traiter ainsi une femme ministre est lamentable », a-t-elle déclaré aux journalistes à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, où elle a été accueillie par une foule brandissant des drapeaux turcs.

Mme Kaya avait tenté samedi soir de se rendre au consulat turc de Rotterdam depuis l'Allemagne pour rencontrer la communauté turque, dans le cadre de la campagne du référendum prévu en Turquie le 16 avril sur le renforcement des pouvoirs présidentiels. C'est également à Rotterdam que voulait se rendre M. Cavusoglu pour un meeting de soutien à M. Erdogan qui avait été annulé par le maire de la ville.

« En tant que ministre détentrice d'un passeport diplomatique, je n'ai pas besoin d'autorisation pour venir rencontrer mes concitoyens à notre consulat, qui est considéré comme territoire turc », a-t-elle ajouté, soulignant: « Nous n'avons aucune intention d'interférer dans les affaires intérieures des Pays-Bas ».

President Recep Tayyip Erdogan (File) - Sputnik France
La Turquie menace de riposter à l’«acte nazi des Pays-Bas»
« Nous avons été stoppés à 30 mètres de notre consulat (…) et notre consul n'a pas été autorisé à sortir du bâtiment pour nous rencontrer », a-t-elle encore expliqué, « nous avons été retenus durant des heures ».

La crise entre les Pays-Bas et la Turquie survient à quelques jours du scrutin législatif néerlandais mercredi, au terme d'une campagne où l'islam a été un thème majeur. Le parti du député anti-islam Geert Wilders est donné en deuxième position par les derniers sondages.

La campagne pro-Erdogan en Europe a également provoqué des tensions avec l'Allemagne, plusieurs villes allemandes ayant annulé des rassemblements pro-Erdogan.
Le président turc a accusé le 5 mars l'Allemagne de « pratiques nazies », des propos qui ont suscité la colère à Berlin et à Bruxelles.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала