«Notre emblème est notre seule protection»: la chef de la Croix-Rouge en Syrie s'exprime

© AFP 2022 MAHMOUD TAHA Un convoi humanitaire de la Croix-Rouge en Syrie
Un convoi humanitaire de la Croix-Rouge en Syrie - Sputnik France
La chef de la mission de la Croix-Rouge en Syrie Marianne Gasser a parlé à Sputnik des défis et enjeux qui se posent à l'organisation dans ce pays ravagé depuis 2011 par une guerre civile et des atrocités visant les hommes armés comme les civils.

Situation en Syrie - Sputnik France
La Russie et les USA veulent sécuriser l'aide humanitaire en Syrie
Au total, environ 30 millions de Syriens ont aujourd'hui besoin d'aide humanitaire, mais son acheminement se heurte régulièrement à de graves obstacles, constate Marianne Gasser, chef de la mission du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Syrie, dans un entretien accordé à l'agence Sputnik.

« En étroite coopération avec le Croissant-Rouge arabe syrien, nous œuvrons à apporter assistance humanitaire dans toutes les zones dont les résidents en ont besoin. C'est un dur travail, car des hostilités se poursuivent toujours dans certaines régions syriennes, et nous sommes obligés de recevoir des autorisations de la part du gouvernement et des groupes armés pour nous rendre dans ces zones », indique la responsable.

« Dans le même temps, nous n'avons toujours pas d'accès aux régions contrôlées par Daech, dont Deir ez-Zor, Raqqa et plusieurs zones dans le nord du pays », a fait savoir Mme Gasser.

Sergueï Lavrov - Sputnik France
Moscou entraverait l’envoi d’aide humanitaire en Syrie? Mensonge!
Selon elle, la situation humanitaire la plus difficile s'est créée dans les zones assiégées, dont celles de Deir ez-Zor, de Foua et de Kefraya, ainsi que certaines banlieues de Damas et de Homs. En dépit de la poursuite des combats, les employés de la Croix-Rouge opérant en Syrie ne portent pas d'armes ni de gilets pare-balles, a raconté l'interlocutrice de l'agence. « Seulement dans des cas exceptionnels nous nous déplaçons dans des transports blindés. Dans les autres cas, notre emblème est notre seul moyen de protection », indique-t-elle.

Interrogée à propos de la situation à Alep, repris par l'armée syrienne fin décembre dernier, Mme Gasser a fait savoir que jusqu'à 80 000 personnes pourraient revenir prochainement dans la ville. « De nombreuses personnes voudraient regagner leurs maisons, mais n'ont pas cette possibilité, car leurs foyers ont été détruits », constate la responsable.

La province de Deraa - Sputnik France
Un nouveau Daech formé par des rebelles défaits en Syrie?
Elle a apprécié l'interaction avec la partie russe lors de l'évacuation des civils de la ville d'Alep. « Il est important que cette coordination se poursuive, de la manière la plus régulière possible », estime Mme Gasser.

La chef de la mission syrienne du CICR a également déploré le « manque de respect » envers les médecins et les infrastructures médicales par les parties syriennes en conflit. « Tout le long du conflit syrien, le déficit de respect à l'égard des employés médicaux et des infrastructures est sans précédent. Le CICR essai d'interagir avec les principales parties du conflit et leur rappelle la nécessité de respecter le droit humanitaire international », souligne-t-elle.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала