Réveillé de son sommeil hivernal, un blaireau épuisé est sauvé en Russie

Un blaireau asiatique est sorti prématurément de son sommeil dans l’Extrême-Orient russe, où le climat peut être rigoureux même en mars. Condamné à mourir de faim, l’animal épuisé était contraint d’errer en quête de nourriture… jusqu’à ce qu’il croise le personnel du parc national.

Les employés du parc national « Terre du léopard », en collaboration avec le Centre pour la réhabilitation et la réintroduction de tigres et d'autres animaux rares, ont sauvé un jeune blaireau asiatique, qui, pour une raison inconnue, s'était prématurément réveillé de son sommeil hivernal et risquait de ne pas survivre au froid.

« La pauvre bête a été trouvée dans la partie centrale du parc national "Terre du léopard". Le blaireau avait l'air épuisé et se déplaçait lentement sur la neige. On a appris qu'il avait les pieds et le nez gelés, et qu'il avait une blessure à la queue. Il était évident que sans aide, l'animal aurait pu mourir », a déclaré le service de presse du parc national.

Les experts du parc ont décidé de remettre temporairement l'animal épuisé au Centre pour la réhabilitation et la réintroduction de tigres et d'autres animaux rares. Des vétérinaires l'ont examiné et lui ont fourni l'assistance nécessaire.

« Afin que le traitement soit plus efficace, le blaireau suit un régime alimentaire spécial. Aujourd'hui, il mange de la viande, du poisson, des œufs et du fromage. […] Le blaireau a décidé de revenir de son état de sommeil, qui a été brisé dans un mauvais moment et qu'il interrompt seulement pour avaler un déjeuner substantiel », lit-on dans le message.

Bear foundling at the Vladivostok Circus - Sputnik France
Un ourson noir d’Asie orphelin sauvé dans l’Extrême-Orient russe
Le jeune mâle a reçu le nom de Mangougaï, en l'honneur du nom historique de la rivière qui se trouve à proximité de l'endroit où l'animal épuisé a été trouvé. Selon une interprétation, le nom Mangougaï, en langue chinoise, pourrait se traduire comme « bête endormie », ce qui colle parfaitement au blaireau roupilleur.

Les spécialistes du centre assurent que le processus de réhabilitation devrait prendre au moins un mois. « En avril, il y aura suffisamment de nourriture pour le blaireau omnivore, et nous allons le faire revenir chez lui, dans la nature sauvage », a fait savoir le Centre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала