Peut-on parler d’une «chasse aux Kim»?

© AFP 2022 Toshifumi KitamuraKim Jong-nam
Kim Jong-nam - Sputnik France
Alors que le corps embaumé de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen assassiné en Malaisie, reste dans une chambre funéraire, l’histoire de son meurtre ne cesse de faire couler de l’encre. Une hypothèse pour être que toute la famille Kim soit en danger. Un expert du Centre de recherches sur la Corée livre ses explications à Sputnik.

Le mystère plane autour de l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant nord-coréen, tué à l'aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie. Parmi toutes les hypothèses de son meurtre, il y en a une qui serait que le meurtre de Kim serait le fruit d'un complot entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

Cette version a été évoquée par Pak Yong-ho, représentant de la Corée du Nord en Chine. Cependant les autorités malaisiennes supposent que l'assassinat aurait pu être planifié et réalisé par des ressortissants nord-coréens mais comment ils pourraient avoir été immiscés dans ce crime reste encore une énigme.

Néanmoins, on pourrait supposer que s'il s'agit d'un assassinat politique, les successeurs de Kim Il-sung, fondateur et premier dirigeant de la Corée du Nord, pourraient être également en danger.

Kim Jong-nam - Sputnik France
Kim Jong-nam identifié grâce à ses empreintes fournies par la Chine

Ainsi, par exemple, Kim Pyong-Il, ambassadeur en République tchèque et oncle du dirigeant coréen, pourrait être potentiellement dangereux pour les autorités nord-coréennes actuelles malgré le fait qu'il n'a jamais critiqué, même avec délicatesse comme le faisait auparavant Kim Jong-nam, le régime du pays.

Dans la même logique, il faudrait penser à Kim Han-sol, fils aîné de Kim Jong-nam, âgé de 22 ans. Il a vécu et fait ses études en Bosnie et en France. Il s'est rendu en Malaisie après l'assassinat de son père afin de confirmer son identité et puis il a disparu et personne ne sait où il peut être aujourd'hui.

Récemment, l'organisation Cheollima Civil Defense, inconnue jusqu'à ce jour, a diffusé une vidéo où l'on peut voir un jeune homme ressemblant à Kim Han-sol qui explique en anglais que son père a été assassiné tandis qu'il était obligé de se cacher avec sa sœur et sa mère.

Kim Jong-un, et son demi-frèreKim Jong-nam - Sputnik France
Le fils présumé de Kim Jong-nam rompt le silence (vidéo)

Interrogé par Sputnik, Konstantin Aksenov, expert du Centre de recherches sur la Corée de l'Institut d'Extrême-Orient de l'Académie russe des sciences, commente cette situation.

« S'il y a un risque pour son fils [Kim Han-sol, ndlr] dépend du fait de savoir qui et pourquoi on a tué Kim Jong-nam », explique M. Aksenov.

Pour lui, il serait facile de trouver des arguments pour accuser aussi bien la Corée du Nord que la Corée du Sud.

« Si quelqu'un croit à la paranoïa de Kim Jong-un ou s'il s'agit d'une provocation, alors, bien sûr, dans ce cas-là, il y a un véritable danger pour lui [Kim Han-sol, ndlr] », argumente l'expert.

En même temps, pour lui, une implication de Séoul et de dirigeants sud-coréens dans cette affaire est peu probable cependant il ne néglige pas la possibilité que certaines forces dans ce pays pourraient être capables de proposer ce crime.

« On ne fait pas de la grande politique avec des gants blancs. Peut-être que nous ne saurons jamais la vérité mais, à mon avis, nous sommes dans une situation où ceux qui en ont besoin connaissent la vérité mais elle est désagréable pour tout le monde », conclut M. Aksenov.

Kim Jong-nam, 45 ans, a été attaqué le 13 février par deux femmes qui lui auraient jeté un poison au visage dans le hall des départs de l'aéroport international de Kuala Lumpur, en Malaisie. Il a succombé peu après lors de son transfert à l'hôpital.

L'hypothèse sur l'implication du régime nord-coréen dans l'assassinat est toujours valable, mais elle ne peut pas être considérée comme la seule possible. Seules les dépositions des auteurs directs du crime pourront confirmer ou infirmer les soupçons concernant le rôle de la Corée du Nord dans ce meurtre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала