Des «espions du Kremlin» arrêtés en Ukraine

Le directeur de cabinet du chef du Service de sécurité d’Ukraine (SBU), Alexandre Tkatchouk, a annoncé l'arrestation de neuf «résidents des services spéciaux russes» opérant prétendument dans le sud et l'est du pays.

Selon M. Tkatchouk, le SBU a organisé une « opération spéciale » pour neutraliser un « réseau » des services spéciaux russes. En conséquence, le 19 mars, le SBU a arrêté neuf personnes ayant pour mission, selon M. Tkatchouk, de pénétrer « l'infrastructure critique » et l'armée ukrainienne dans le sud du pays, la collecte d'informations à leur sujet, ainsi que la collecte d'« informations à accès restreint » concernant l'emplacement des troupes ukrainiennes.

Selon M. Tkatchouk, ce réseau aurait été monté par la Direction générale des renseignements (GRU) de l'état-major des Forces armées russes.

Le chef du Service de sécurité militaire du contre-espionnage, Sergueï Levtchenko, à son tour, a déclaré que la directrice et coordinatrice de ce réseau était une « femme-agent », fonctionnaire d'Odessa.

Le SBU a aussi déclaré que des militaires ukrainiens, toujours sous les drapeaux et sortis du service, figuraient parmi les détenus.

Sur les neuf personnes arrêtées, quatre sont en détention, les autres sont sous le contrôle du SBU. Une enquête pénale a été ouverte pour trahison et possession illégale d'armes.

Estnische Hauptstadt Tallinn (Archivbld) - Sputnik France
Et si la Main du Kremlin ordonnait à ses troupes d'envahir l'Estonie?

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала