La France envoie du matériel lourd en Estonie

Le gros du matériel lourd destiné aux unités françaises déployées en Estonie au sein du bataillon de l'Otan est arrivé sur place.

Le matériel lourd du contingent français du bataillon international de l'Otan est arrivé samedi en Estonie, annonce l'état-major général des Forces de la Défense de la république dans un communiqué.

« Le premier train de matériel lourd destiné au contingent français a acheminé à la station ferroviaire de Tapa plus de 30 véhicules blindés, à l'exception de chars. Quatre chars Leclerc devront arriver le 29 mars. Au total, le contingent français sera également équipé de 13 véhicules blindés de combat d'infanterie VBCI, de dizaines de véhicules de transport de troupes VAB et de véhicules blindés légers VBL », annonce le communiqué.

Le déploiement du bataillon international de l'Otan devrait être terminé d'ici le 15 avril. Près de 800 soldats et officiers britanniques et près de 300 militaires français séjourneront en Estonie. Le contingent français passera huit mois en Estonie avant d'être relevé par les militaires danois.

La Grande-Bretagne équipera son contingent de chars Challenger2, Titan et Trojan, de canons automoteurs AS90, de véhicules de combat d'infanterie Warrior ainsi que de drones de reconnaissance.

Le personnel des forces de l'Otan arrivera en Estonie par avions, alors que le matériel sera acheminé par chemin de fer et par bateaux. Le bataillon sera déployé dans la base militaire de Tapa.

L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète - Sputnik France
L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète

La décision de déployer des troupes alliées en Lettonie, Lituanie, Estonie et Pologne a été prise lors du sommet de l'Otan à Varsovie, en juin dernier. L'initiative, destinée selon l'Otan à « maintenir l'équilibre des forces dans la région », a été violemment fustigée à Moscou, qui qualifie la démarche de « provocation » et estime que la militarisation des pays baltes risque de déstabiliser l'équilibre des forces sur le continent européen.

« Tout pays percevra négativement l'augmentation de la présence militaire étrangère près de ses frontières. C'est ainsi que nous traitons cela », annonçait début janvier le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала