Merkel reconnaît les erreurs de l’UE

Crise migratoire, introduction de la monnaie unique… La chancelière allemande Angela Merkel a reconnu que l’Union européenne avait commis des fautes, mais que le temps était venu d'en finir avec les affaires non terminées.

Angela Merkel - Sputnik France
WikiLeaks annonce que l’ère de Merkel touche à sa fin
Arrivée à Rome à l'occasion du 60e anniversaire des traités européens, Angela Merkel a confié aux médias italiens que l'Union européenne a commis des impairs. Elle estime que la solidarité des membres de l'UE est la chose qui importe le plus dans ces circonstances.

« Je crois que nous n'avons pas tout fait comme il le fallait. Le moment est venu de mettre fin à tout ce qui a été laissé inachevé, et pour cela nous avons une bonne base », a affirmé la chancelière allemande.

Selon elle, l'Union européenne trouverait la solution unique au problème migratoire,     « si chacun contribuait à ce processus dans la mesure de ses capacités ».

« En ouvrant nos frontières extérieures, nous n'avons pas pensé à les renforcer. Lorsque nous avons introduit la monnaie unique, nous n'étions pas prêts à la crise. Néanmoins, nous essayons d'ajuster tout cela à travers l'union bancaire et les mécanismes de stabilisation. La chose la plus importante dans ce processus, c'est que tout cela soit fait dans un esprit de solidarité », a martelé Angela Merkel.

Elle a aussi souligné l'importance de résoudre des crises telles que celle qui a cours en Syrie, et d'y créer les conditions pour éviter que le peuple ne fuie le pays.

Trump refuse sa main à Merkel: imbroglio ou fin de non-recevoir? - Sputnik France
Trump refuse sa main à Merkel: imbroglio ou fin de non-recevoir?
La chancelière n'a pas hésité à commenter l'incident qui a eu lieu devant les journalistes lors de sa rencontre avec Donald Trump aux États-Unis. Selon elle, il y avait eu à cette occasion « assez de poignées de main » comme cela.

« Je ne pense pas que cela ait été un mauvais signal pour l'Europe. Ce n'est qu'ensemble que nous pouvons être forts », a-t-elle conclu.

Au sommet de Rome, aujourd'hui, les chefs d'État et de gouvernement de l'UE se retrouveront à 27 au Capitole, dans la salle des Horaces et des Curiaces, où fut signé le traité historique (en fait deux traités: l'un économique, l'autre atomique). Ils devraient y adopter la déclaration qui définira l'axe de développement de l'organisation sans le Royaume-Uni, le Premier ministre Theresa May ayant décidé d'activer la procédure de séparation d'avec le bloc européen quatre jours plus tard.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала