Les Monténégrins exigent un référendum sur l'adhésion du pays à l'Otan

© Photo pixabayMonténégro
Monténégro - Sputnik France
Le Mouvement pour la neutralité du Monténégro exige que le gouvernement monténégrin organise un référendum concernant l'adhésion du pays à l'Otan.

Stefan Djukic, leader de cette organisation, fait valoir que les citoyens doivent avoir le droit de décider eux-mêmes de l'avenir de leur pays, d'autant que les derniers sondages indiquent que la majorité d'entre eux ne veulent pas rejoindre l'Alliance. En ignorant les intérêts des habitants du pays, les politiciens monténégrins divisent la société et préparent le terrain pour un sérieux conflit politique intérieur.

Le non à l'Otan au Monténégro (archives) - Sputnik France
Au Monténégro, il est difficile de rendre hommage aux victimes de l’agression de l’Otan
Le maximum des intentions de vote en faveur de l'adhésion à l'Otan n'a jamais dépassé la barre des 44 % et les derniers sondages témoignent d'une baisse significative du soutien des autorités en la matière avec moins de 40 % d'intentions positives. Les sondages montrent également que même les citoyens qui soutiennent l'intégration otanienne prônent l'organisation d'un référendum. Toutefois, le gouvernement a l'intention de faire passer en force sa décision d'adhérer à l'Otan uniquement par un vote parlementaire.

« Notre exigence d'organiser un référendum est conforme à la Constitution et aux intérêts de la majorité des habitants du pays. Nous pensons que le Monténégro doit avoir sa propre politique étrangère plutôt que de suivre le sillage d'autres puissances. Nous sommes convaincus qu'il sera plus utile pour le Monténégro d'investir l'argent public dans le développement des hôpitaux, des écoles et d'autres programmes sociaux plutôt que d'augmenter les dépenses pour la défense. C'est pourquoi nous voulons que les citoyens aient la possibilité de choisir entre la neutralité et l'adhésion à ce bloc militaire », a déclaré Stefan Djukic.

Luftparade über dem Roten Platz - Sputnik France
Hackers russes: Londres vole au secours du Monténégro!
Le protocole d'adhésion du Monténégro avait été signé par les ministres des Affaires étrangères de l'Alliance le 19 mai 2016. L'approbation des parlements de tous les États membres était nécessaire pour qu'il devienne le 29ème pays de l'Otan et seule la signature des USA est encore attendue. Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a appelé ce mois-ci le sénat américain à ratifier le protocole. Deux sénateurs républicains s'y opposent: Mike Lee et Rand Paul.

Le bas de niveau du soutien du projet otanien au sein de la société monténégrine s'explique entre autres par des facteurs historiques: le pays a toujours eu des relations proches avec la Russie et l'adhésion à l'Otan est perçue par les citoyens comme une démarche inamicale envers Moscou.

La plupart des habitants du Monténégro ont conscience du fait que l'adhésion à l'Alliance est déraisonnable car elle imposerait au pays des engagements financiers supplémentaires constituant un fardeau conséquent pour le budget, alors même qu'aucune menace extérieure ne justifie aujourd'hui cette décision. Sur le plan militaire, ce pays d'à peine plus de 600 000 habitants est de toute façon incapable d'apporter une contribution significative à la capacité défensive de l'Otan.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала