Frappes en Syrie: «Il importe de voir comment les Russes réagiront»

© REUTERS / Robert S. Price/Courtesy U.S. NavyU.S. Navy guided-missile destroyer USS Ross (DDG 71) fires a tomahawk land attack missile in Mediterranean Sea which U.S. Defense Department said was a part of cruise missile strike against Syria on April 7, 2017.
U.S. Navy guided-missile destroyer USS Ross (DDG 71) fires a tomahawk land attack missile in Mediterranean Sea which U.S. Defense Department said was a part of cruise missile strike against Syria on April 7, 2017. - Sputnik Afrique
Les frappes américaines contre la Syrie "changent vraiment la donne sur la planète", estime l'ancien porte-parole du Pentagone John Kirby. Ce dernier attend la réaction de Moscou, alors que le secrétaire d'État américain Rex Tillerson et son prédécesseur Hillary Clinton soutiennent sans réserve le raid contre une base syrienne.

« Je pense qu'il est très important de voir comment ils (la Russie) y réagiront, en paroles et en actes. Cela change vraiment la donne sur la planète », a déclaré M. Kirby en direct à la chaîne CNN.

A Tomahawk cruise missile launches from the bow of the US Navy cruiser USS Philippine Sea at targets throughout Yugoslavia and Kosovo, 24 March, 1999. - Sputnik Afrique
Les États-Unis tirent des missiles Tomahawk sur une base aérienne en Syrie
Il serait aussi « intéressant de savoir » combien de conversations avec la partie russe ont eu lieu dans le cadre du mécanisme de prévention des incidents.

« Il est évident que des militaires russes se trouvaient sur cette base, et, d'après ce que je comprends, des avions russes. Il serait intéressant de voir si leur aviation est endommagée », a-t-il ajouté.

Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a pour sa part soutenu sans réserve la décision de Donald Trump de frapper la Syrie.

« Je pense que le président a pris une bonne décision en frappant la Syrie », a-t-il déclaré aux journalistes vendredi.

Cette action a selon lui constitué un « signal puissant » envoyé au président syrien Bachar el-Assad, qui aurait commis un « acte odieux ».

Quant à l'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton,   concurrente de Donald Trump dans la course présidentielle de 2016, elle estime que le conflit en Syrie peut être résolu par la destruction totale de l'armée de l'air syrienne.

« Assad possède une armée de l'air (…) et je crois vraiment qu'il faut la mettre hors service et les empêcher de bombarder à nouveau des innocents et de larguer sur eux des bombes au sarin », a-t-elle déclaré lors du Sommet mondial des femmes à New York.

U.S. Navy guided-missile destroyer USS Ross (DDG 71) fires a tomahawk land attack missile in Mediterranean Sea which U.S. Defense Department said was a part of cruise missile strike against Syria on April 7, 2017. - Sputnik Afrique
Au moins cinq morts et sept blessés suite à la frappe américaine en Syrie
Dans la nuit de jeudi à vendredi, les États-Unis ont tiré 59 missiles Tomahawk sur la base aérienne de Shayrat qui, selon Washington, serait « associée au programme » d'armes chimiques de Damas et « directement liée » à l'attaque à l'arme chimique survenue mardi. Les missiles ont été tirés depuis des destroyers de l'U.S. Navy dans l'est de la Méditerranée, touchant plusieurs cibles sur la base de Shayrat.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала