En Chine, une récompense alléchante pour dénoncer les espions étrangers

© AFP 2022 STR This picture taken on September 24, 2013 shows US dollar notes being counted next to stacks of Chinese 100 yuan (RMB) bank notes at a bank in Huaibei, in eastern China's Anhui province. With deals from London to Singapore, China is seeking to have its yuan currency used more widely around the world and challenge the hegemony of the almighty dollar.
This picture taken on September 24, 2013 shows US dollar notes being counted next to stacks of Chinese 100 yuan (RMB) bank notes at a bank in Huaibei, in eastern China's Anhui province. With deals from London to Singapore, China is seeking to have its yuan currency used more widely around the world and challenge the hegemony of the almighty dollar. - Sputnik Afrique
La campagne contre l'espionnage étranger s'intensifie en Chine: les médias gouvernementaux ont annoncé que les autorités offriraient des récompenses comprises entre 1 500 et 73 000 dollars aux citoyens chinois en échange d'informations sur des espions américains présumés.

Les médias chinois indiquent que la nécessité de nouvelles mesures de protection contre les espions étrangers résulte des réformes menées dans le pays, ainsi que de la politique annoncée d'ouverture au monde.

trésor - Sputnik Afrique
Espionnage: une employée du département d’État a succombé aux cadeaux chinois
Le bureau de sécurité nationale appelle ainsi les citoyens à s'unir avec le contre-espionnage et promet des récompenses de 1 500 à 73 000 dollars en échange d'informations sur d'éventuels espions.

En 2014, le gouvernement chinois avait déjà élargi ses pouvoirs dans le cadre de la loi sur la sécurité nationale et sur la lutte contre le terrorisme, y compris avec de nouvelles mesures intransigeantes adoptées dans le domaine du contrôle des ONG étrangères et de la sécurité cybernétique. Les pays occidentaux avaient critiqué ces nouvelles démarches, estimant qu'elles permettraient à Pékin d'interpréter trop largement la notion "d'intérêts nationaux" et de renforcer la pression contre les dissidents.

Pékin - Sputnik Afrique
La CIA dans le viseur de Pékin suite aux révélations de WikiLeaks
En 2017, la situation reste tendue. Ainsi, à la veille du premier entretien entre Xi Jinping et le président américain Donald Trump, une employée du département d'État américain Candace Claiborne, 60 ans, a été inculpée pour collaboration avec le renseignement chinois. La fonctionnaire aurait reçu plusieurs dizaines de milliers de dollars en cinq ans pour ses services.

De plus, Pékin attribue des récompenses pour les informations qui concernent non seulement les espions mais également les équipements d'espionnage. En janvier, des pêcheurs chinois ont reçu une récompense pour avoir découvert un engin suspect qui transmettait des informations à l'étranger.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала