Pékin explique pourquoi il n'a pas voté la résolution sur le gazage en Syrie

© AFP 2022 DOMINICK REUTER(FILES) This file photo taken on September 26, 2015 shows a staff member adjusting the flag of the United Nations before a meeting between the United States Secretary of State, Afghanistan CEO and Foreign Minister, and China Foreign Minister at the United Nations in New York.
(FILES) This file photo taken on September 26, 2015 shows a staff member adjusting the flag of the United Nations before a meeting between the United States Secretary of State, Afghanistan CEO and Foreign Minister, and China Foreign Minister at the United Nations in New York. - Sputnik Afrique
La Chine s'est abstenue de voter pour la résolution de l'Onu sur l'attaque chimique en Syrie, expliquant sa position par des insuffisances contenues dans le texte et la nécessité de l'amender.

Estimant que le projet de résolution sur le grave incident chimique en Syrie avait besoin d'amendements, la Chine s'est abstenue de voter lors de la réunion récente du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré lors d'un point de presse Lu Kang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

« Nous estimons qu'il est nécessaire d'apporter des amendements à certains points de la résolution, aussi, nous sommes-nous abstenus de voter », a expliqué le porte-parole.

Selon lui, il est indispensable d'obtenir un consensus des membres du Conseil de sécurité d l'Onu.

Hier, la Russie a posé son veto à une résolution sur le grave incident chimique en Syrie, qui, selon Vladimir Safronkov, légitimait les frappes portées par les États-Unis contre la base aérienne syrienne de Shayrat. La Chine s'est abstenue.

Conseil de sécurité de l'Onu - Sputnik Afrique
La Russie bloque une résolution sur la Syrie au CS de l'Onu

Mardi 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d'Idlib, en Syrie, a été suivie par l'intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

Les autorités russes demandent une enquête impartiale sur cette affaire avec l'implication de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). En l'absence d'une telle enquête, l'origine de l'intoxication aux produits chimiques des habitants de Khan Cheikhoun reste donc controversée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала