Washington dépêche un destroyer lance-missiles en mer de Chine méridionale

© Flickr / Official U.S. Navy PageSHANGHAI (Nov. 20, 2015) Sailors aboard the forward-deployed Arleigh Burke-class guided missile destroyer USS Stethem (DDG 63) prepare to leave port while the People’s Liberation Army Navy Jiangkai II class guided-missile frigate Xuzhou (FFG 530) gets underway
SHANGHAI (Nov. 20, 2015) Sailors aboard the forward-deployed Arleigh Burke-class guided missile destroyer USS Stethem (DDG 63) prepare to leave port while the People’s Liberation Army Navy Jiangkai II class guided-missile frigate Xuzhou (FFG 530) gets underway - Sputnik Afrique
Suite aux informations sur la préparation de nouveaux tests nucléaires par Pyongyang, les États-Unis continuent de masser des navires de guerre près de la péninsule de Corée. Après y avoir envoyé un groupe aéronaval, Washington a dépêché en mer de Chine méridionale un destroyer lance-missiles.

Sur fond de tensions liées au risque de nouveaux tests nucléaires par Pyongyang, les États-Unis ont envoyé leur destroyer USS Stethem en mer de Chine méridionale, a annoncé le service de presse de la Marine américaine.

« Le destroyer lance-missiles Stethem, déployé à Yokosuka (Japon), procède à des opérations de routine en mer de Chine méridionale », est-il indiqué.

Comme le précise dans le communiqué Robert Kline, représentant de la Marine, cette mission permettra à l'équipage d'acquérir une riche expérience de travail dans des régions clés.

Plus tôt, nous avons appris que les États-Unis avaient envoyé vers la péninsule de Corée un groupe aéronaval conduit par le porte-avions Carl Vinson.

USS Carl Vinson - Sputnik Afrique
Qu'arriverait-il si les USA frappaient la Corée du Nord?
La chaîne de télévision NBC, citant une source dans le renseignement américain, a déclaré jeudi que Washington était prêt à effectuer une « frappe préventive par des moyens conventionnels » contre la Corée du Nord.

Selon les données du renseignement sud-coréen, le prochain essai nucléaire de Pyongyang est prévu pour le 15 avril, le jour du 105e anniversaire de la naissance du premier dirigeant nord-coréen, Kim Il-sung.

Pyongyang a promis de riposter en frappant les bases militaires américaines au Japon et en Corée du Sud, ainsi que la résidence présidentielle à Séoul en cas d'agression provenant des États-Unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала