Les scientifiques savent comment nos ancêtres ont vaincu les analogues du sida

Les scientifiques ont découvert dans l’ADN humain les traces d’un virus ressemblant au sida qui a été vaincu par nos ancêtres il y a environ huit millions d’années.

Le sida a toujours été considéré comme un fléau et le plus grand danger de nos jours. Cependant, la découverte faite par des scientifiques américains semble démentir cette opinion. Ainsi, un groupe de chercheurs américains a trouvé dans l'ADN humain des traces du virus HERV-T présent chez tous les singes et les primates et pouvant être ainsi l'ancien analogue du sida.

« L'étude des fossiles des virus peut nous permettre d'apprendre beaucoup de choses sur ce qui se passait dans le passé. Par exemple, là, nous avons appris comment les virus donnaient aux animaux infectés des instruments de lutte contre eux et entraînaient par la suite leur disparition », a expliqué Paul Bieniasz, scientifique américain de l'université Rockefeller à New York, cité par eLife.

la valise - Sputnik Afrique
Lire l'ADN pour voyager chez ses ancêtres, c'est possible!
Les génomes capitalisent les modifications survenues au cours de l'évolution et permettent donc aux chercheurs de détecter les causes de la suppression subite de certaines espèces. Ainsi, le virus HERV-T a attiré l'attention des scientifiques car, étant à l'origine des épidémies mortelles de nos ancêtres il y a au moins 25 millions d'années, il a disparu lui-même il y a environ 8 à 11 millions d'années, laissant les savants perplexes.

L'étude plus détaillée a révélé que ce virus avait à peu près le même fonctionnement que celui du sida et, ce qui est plus surprenant, que le gène « env » censé lutter contre ce virus mortel restait intact dans les ADN des gorilles, des chimpanzés ainsi que d'autres primates. Ce fait signifiait donc qu'il était indispensable pour la survie.

« Il semble que ce gène ait affecté l'ADN des primates il y a 13 à 19 millions d'années et qu'à peu près au même moment sa fonction ait changé. Les anciens singes pouvaient devenir résistants au HERV-T en utilisant leur propre code génétique », a conclu Daniel Blanco-Melo, un collègue de M. Bieniasz.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала