Experts US: «La méga-bombe n’est qu’un grand bidon rempli d’explosifs»

© WikipediaAl Weimorts (à droite), le créateur de la bombe explosive GBU-43/B Massive Ordnance et Joseph Fellenz, chef de modèle principal, regardent le prototype avant qu'il ne soit peint et testé.
Al Weimorts (à droite), le créateur de la bombe explosive GBU-43/B Massive Ordnance et Joseph Fellenz, chef de modèle principal, regardent le prototype avant qu'il ne soit peint et testé. - Sputnik Afrique
Dans un article pour le mensuel américain Wired Magazine, des experts militaires des États-Unis font la lumière sur les particularités de la «méga-bombe» et les secrets de son utilisation. Ils expliquent également pourquoi cette arme puissante crée en 2002 n’a été utilisée pour la première fois que maintenant.

GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast - Sputnik Afrique
Pourquoi utiliser «une méga bombe» en Afghanistan: le Pentagone s’explique
Le largage de la « méga-bombe » en Afghanistan ciblant, selon la Maison-Blanche, le système de tunnels utilisés par les djihadistes a eu un écho dans le monde entier. Dans un article publié par le mensuel Wired Magazine, les analystes américains expliquent pourquoi « la mère de toutes les bombes » n'a été utilisé que maintenant alors qu'elle a été créé en 2002 pour être utilisée en Irak.

Ainsi, à en juger par les experts, la plus puissante bombe non-nucléaire GBU-43, connue également sous le nom de MOAB (Massive Ordnance Air Blast), n'a jamais été utilisée auparavant car elle était une arme très spécifique avec des capacités d'utilisation assez réduites.

« MOAB n'est pas une arme très compliquée. En réalité, ce n'est qu'un grand bidon rempli d'explosifs », a expliqué Mark Cancian, conseiller supérieur du Centre de recherches stratégiques et internationales.

De plus, selon l'expert, l'unicité de cette bombe consiste en sa grande corrélation d'agents explosifs par rapport aux autres matériaux. À l'exception de sa coque, la munition complote d'explosif H6, poudre stable, ce qui permet de la conserver sans contraintes d'une explosion capable de réduire en cendres toute la base militaire.

En outre, la « méga-bombe » fait pression uniquement par le biais de son onde de choc susceptible de raser tout sur la distance de 150 mètres.

« C'est un type spécifique de bombe qui convient mieux pour un objectif bien précis », a indiqué Peter Singer, expert militaire.

Selon Wired Magazine, cette cible a été trouvée en Afghanistan car à la différence des autres armes, une onde explosive de MOAB pourrait pénétrer sans aucun souci dans le système de tunnels.

Hamid Karzai - Sputnik Afrique
Ex-président afghan: la lutte contre Daech, prétexte pour tester la méga-bombe
Cependant, les experts militaires avouent que l'utilisation de la « méga-bombe » provoque un certain nombre de difficultés, notamment la nécessité d'employer des avions spécialisés et le risque de toucher la population civile.

Si MOAB est utilisé loin des villes, les habitants ne courent aucun risque tandis que si cette bombe est utilisée, par exemple, à Mossoul « vous allez raser une bonne moitié de la ville », souligne M. Cancian.

Par contre, l'emploi de cette arme pourrait avoir une autre signification, plutôt politique selon l'avis d'une experte du centre stratégique de recherches Rand.

« L'utilisation de ces bombes pourrait servir d'avertissement aux autres pays, les enjoignant à éviter des conflits avec les États-Unis », a ainsi supposé Rebecca Zimmerman.

D'ailleurs, comme l'a souligné M. Singer, le largage de MOAB a permis d'attirer l'attention des médias, ce qui serait plus difficile si un autre type d'arme avait été utilisé.

Edward Snowden - Sputnik Afrique
Méga-bombe larguée en Afghanistan: Snowden dévoile la véritable cible
Le 13 avril, le porte-parole du Pentagone Adam Stump a annoncé que les États-Unis avaient largué une bombe d'une puissance inédite sur les grottes de Daech en Afghanistan. Selon les autorités locales, une quarantaine de djihadistes ont été tués dans l'attaque, qui a également détruit les repaires stratégiques et un complexe de tunnels utilisés par les terroristes. C'est la première fois que les forces US utilisent ce type de bombe dans des combats. Testée en mars 2003, la GBU-43/B, contenant 8,48 tonnes d'explosif H6, est la plus puissante bombe non-nucléaire de l'arsenal américain et la plus grosse arme guidée par satellite jamais conçue.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала