Référendum en Turquie: l'opposition veut un nouveau décompte

© Sputnik / Aller dans la banque de photosTürkiye'de referandum
Türkiye'de referandum - Sputnik Afrique
Après les résultats partiels du référendum historique sur les pouvoirs du Président en Turquie, le Parti républicain du peuple (CHP), principale formation d'opposition, a exprimé son souhait de tenir un nouveau décompte de 60% des bulletins, a annoncé son vice-président, Erdal Aksunger.

Mécontent à l'avance des résultats du référendum sur l'élargissement des pouvoirs présidentiels en Turquie, le Parti républicain du peuple a annoncé vouloir demander un nouveau décompte de 60 % des suffrages.

Pour rappel, après dépouillement d'environ 90 % des bulletins, le « oui » était en tête avec 52,8 %. En réponse, le CHP a dénoncé des « actes illégaux » au bénéfice du camp du « oui » et un changement de procédure validé à la dernière minute par les autorités.

Turkish President Tayyip Erdogan leaves a voting booth at a polling station during a referendum in Istanbul, Turkey, April 16, 2017. - Sputnik Afrique
La majorité des Turcs votent pour l'élargissement des pouvoirs d'Erdogan
Le leadeur du Parti d'action nationaliste (MHP), Devlet Bahceli, cité par Reuters, a de son côté estimé que les résultats du référendum devaient être respectés. Selon lui, le résultat est un « incontestablement un grand succès ».

55 millions d'électeurs turcs étaient appelés dimanche à se prononcer sur une série d'amendements constitutionnels visant à remplacer le régime parlementaire par un régime présidentiel qui permettrait au Président Recep Tayyip Erdogan d'élargir son pouvoir exécutif, le poste de Premier ministre étant supprimé, et de rester au pouvoir au moins jusqu'en 2029. Le taux de participation s'est élevé à 86 %, selon la chaîne Haberturk.

Le 21 janvier, le parlement turc a approuvé des amendements constitutionnels qui renforceraient les pouvoirs présidentiels sur le pouvoir législatif et judiciaire. S'il est approuvé lors du référendum, le Président pourra également rester le chef du parti politique qu'il représente, ce qui n'est pas autorisé par la législation en vigueur. La décision a été critiquée par les partis d'opposition qui y voient un abus de pouvoir du Président.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала