Référendum turc: les critiques de l'OSCE provoquent l'ire d'Ankara

Le ministère turc des Affaires étrangères a qualifié de partiale et d'inacceptable le rapport du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE (BIDDH) sur le référendum constitutionnel organisé dans le pays.

Le président turc vote au référendum - Sputnik Afrique
Référendum en Turquie: Erdogan gagne à l’arraché et renonce à l’euro-intégration
Une mission d'observation de l'OSCE a estimé que le référendum sur le passage au régime présidentiel en Turquie ne correspondait pas aux standards du Conseil de l'Europe.

En réponse, la diplomatie turque a indiqué avoir prié le BIDDH de « s'abstenir de faire des commentaires basés sur des informations insuffisantes ».

« Malheureusement, le rapport du BIDDH contient des accusations et des évaluations politiques. La conclusion selon laquelle le référendum turc ne correspondait pas aux standards internationaux est inacceptable », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué dont Sputnik a obtenu copie.

Turkish President Tayyip Erdogan makes a speech during a Women's Day rally in Istanbul, Turkey, March 5, 2017 - Sputnik Afrique
Erdogan évoque un référendum sur le rétablissement de la peine de mort
Ankara accuse également les observateurs de l'OSCE de « véhiculer des stéréotypes » sur la Turquie et de ne pas respecter le principe d'impartialité.

Dimanche dernier, 51,2 % des Turcs se sont prononcés en faveur du renforcement des pouvoirs du Président Recep Tayyip Erdogan, leadeur du Parti de la justice et du développement (AKP), qui dirige le pays depuis 2003. En vertu de la nouvelle réforme, ce dernier pourrait rester au pouvoir jusqu'en 2029.

L'opposition accuse M. Erdogan de dérive autoritaire et promet de contester les résultats du référendum, dénonçant de nombreuses manipulations.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала