La diaspora turque en Allemagne proteste contre les résultats du référendum

© REUTERS / Fabrizio BenschLa diaspora turque en Allemagne proteste contre les résultats du référendum
La diaspora turque en Allemagne proteste contre les résultats du référendum - Sputnik Afrique
De nombreux Turcs résidant en Allemagne ont critiqué les résultats du référendum qui transforme leur pays en république présidentielle et accorde de nouveaux pouvoirs à son dirigeant Recep Tayyip Erdogan.

Les militants de la diaspora turque ont déclaré qu'ils avaient l'intention de protester contre les résultats du vote.

Lors du référendum organisé en Turquie dimanche 16 avril, 51,2 % des votants ont soutenu les réformes proposées par le Parti de la justice et du développement au pouvoir et approuvées par Erdogan. Les partisans des amendements à la Constitution ont remporté le scrutin avec une légère avance: 48,6 % des Turcs se sont en effet prononcés contre ces changements.

Référendum en Turquie - Sputnik Afrique
Sarajevo se félicite de la victoire d’Erdogan. Pourquoi?
Désormais, la fonction de premier ministre sera abrogée et le président pourra rester à la tête de son parti politique, ce qui était interdit auparavant. Il sera le chef des armées et pourra prendre en charge les nominations aux postes importants dans l'armée; il pourra contrôler l'activité de la cour, y compris constitutionnelle; il occupera son poste pendant cinq ans et pourra être réélu pour deux mandats. Ainsi, le plafond de la présidence d'Erdogan s'élève désormais théoriquement jusqu'en 2029.

De grandes manifestations d'opposition à la réforme constitutionnelle se sont déroulées à Istanbul et les Turcs qui vivent en Allemagne ont également condamné la politique d'Erdogan.

Environ 1,4 million d'immigrés turcs vivent aujourd'hui en Allemagne. Les représentants de la diaspora turque dans ce pays ont déclaré ne pas reconnaître les résultats du vote car il "n'a pas respecté les standards démocratiques".

Dmitri Peskov - Sputnik Afrique
Pour le Kremlin, le référendum turc «ne regarde que la Turquie»
« A en croire les résultats du référendum, la grande majorité des Turcs qui bénéficient dans notre pays de toutes les libertés démocratiques soit n'ont pas voté, soit ont soutenu une initiative de changement législatif les condamnant à une vie dans un État autoritaire », a déclaré le service de presse de la communauté.

Bruxelles n'a émis qu'une réaction mesurée. L'UE soupçonne qu'Ankara « s'éloigne des valeurs démocratiques » et certains pensent qu'après le passage à une structure de gouvernement présidentielle il sera bien plus difficile pour la Turquie d'entrer dans l'UE. La chancelière allemande Angela Merkel et le ministre des Affaires étrangères Sigmar Gabriel ont noté dans une déclaration conjointe que la société turque était divisée et qu'Erdogan en était responsable.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала