Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lavrov: après l’attaque d’Idlib, de nouvelles provocations se préparent en Syrie

© AFP 2021 Omar Haj KadourIdlib
Idlib - Sputnik France
S'abonner
Qualifiant de «provocation» l’utilisation des armes chimiques dans la province d’Idlib, suivie d’une attaque américaine contre la base militaire syrienne de Shayrat, le chef de la diplomatie russe a mis en garde contre de nouveaux incidents de ce type.

Moscou appréhende des tentatives de provocations similaires au récent incident impliquant des armes chimiques dans la province d'Idlib, en Syrie, a déclaré ce mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Nous observons ces derniers temps des tentatives d'organiser des provocations similaires à celle qui a eu lieu le 4 avril dans la province d'Idlib, où des substances chimiques toxiques ont été utilisées, et qui a été suivie d'une frappe illégale des États-Unis contre un aérodrome syrien », a-t-il indiqué.

Suite à cet incident, « des voix se sont immédiatement élevées pour évoquer la nécessité de passer des négociations au renversement du régime », a poursuivi M. Lavrov.

Mardi 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d'Idlib, en Syrie, a été suivie par l'intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

A picture taken on April 4, 2017 shows destruction at a hospital room in Khan Sheikhun, a rebel-held town in the northwestern Syrian Idlib province, following a suspected toxic gas attack. - Sputnik France
Attaque d’Idlib: Lavrov dénonce la réticence des pays occidentaux à envoyer des experts
Des sources locales proches de l'opposition font état de 80 morts et de 200 blessés et en imputent la responsabilité aux forces gouvernementales syriennes. Celles-ci rejettent ces accusations et expliquent que le bombardement aérien sur Khan Cheikhoun a touché un entrepôt d'armes chimiques de groupes terroristes, dont les agents actifs ont alors contaminé la population.

Les autorités russes demandent une enquête impartiale sur cette affaire avec l'implication de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). En l'absence d'une telle enquête, l'origine de l'intoxication aux produits chimiques des habitants de Khan Cheikhoun reste donc controversée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала