La vie serait possible sur une planète à deux soleils

© Wikipedia / NASA/JPL-CaltechUne exoplanète vue par un artiste peintre
Une exoplanète vue par un artiste peintre - Sputnik Afrique
Les conditions nécessaires à la naissance de la vie pourraient être réunies sur une planète de type terrestre tournant autour d'un système à deux étoiles selon des chercheurs de Princeton et de l'université technologique de Californie, écrit mercredi le site de la chaîne Russia Today (RT).

Dans le même élan, un autre groupe de scientifiques a réussi à photographier l'atmosphère d'une planète située à 39 années-lumière de la Terre.

Terre - Sputnik Afrique
Des scientifiques prouvent l’existence d’une autre forme initiale de vie sur la Terre
Les experts de Princeton et de l'université technologique de Californie ont simulé par informatique une planète de type terrestre sur l'orbite de la double étoile Kepler-35 (AB). Résultat: les conditions à sa surface seraient favorables à l'apparition et au maintien de la vie même si une telle "Terre" subirait l'attraction des deux soleils et elle décrirait donc une orbite incurvée.

Malheureusement, cette planète potentiellement habitable éclairée par deux soleils — comme sur Tatooine dans Star Wars — n'existe pour l'instant que sur ordinateur. En réalité, dans le système Kepler-35(AB) c'est une planète huit fois plus grande que la Terre qui effectue une révolution autour des deux étoiles en seulement 131,5 jours.

Selon les chercheurs, ce travail a tout de même apporté un résultat important. "Cela signifie que les systèmes à double étoile du type étudié ici sont d'excellents candidats pour accueillir des planètes habitables, malgré les grandes variations de quantité de lumière solaire que ces planètes pourraient recevoir", explique l'un des participants à l'étude, Max Popp, chercheur à l'université Princeton et à l'institut de météorologie Max Planck de Hambourg.

Super-terre Kepler - Sputnik Afrique
Des chercheurs découvrent un "jumeau" géant de la Terre
Une autre annonce intéressante a été faite pratiquement en même temps que la nouvelle concernant Kepler-35(AB): grâce au télescope ESO-MPG installé au Chili, John Southworth, de l'université Keele (Royaume-Uni), a réussi pour la première fois à déterminer la présence d'une atmosphère sur une planète qui pourrait ressembler à la Terre. La planète GJ1132b tourne autour d'une étoile relativement froide, la naine rouge GJ1132, qui se trouve à "seulement" 39 années-lumière de la Terre.

D'après les scientifiques, l'enveloppe gazeuse de la planète GJ1132b se compose majoritairement de méthane ou de vapeur d'eau. L'éventualité de cette dernière a particulièrement intéressé les experts car elle suppose la présence, sur la planète, d'une eau liquide qui s'évapore et forme une atmosphère.

Les planètes comme GJ 1132b présentent une composition et une taille similaires à la Terre, et se trouvent à une distance de leur soleil qui pourrait offrir les conditions nécessaires à la naissance de la vie.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала