Des chercheurs russes découvrent des espèces venimeuses étonnantes

Des généticiens et zoologues russes et français ont découvert trois nouvelles espèces de bigorneaux marins venimeux, dont le poison pourrait servir de base pour concevoir des médicaments puissants et sûrs.

Une équipe de scientifiques russes et français ont découvert trois nouvelles espèces de mollusques marins venimeux.

L'eau - Sputnik Afrique
Des chercheurs israéliens ont créé un filtre à eau anti-virus
Les résultats sont présentés dans un article publié dans la revue Journal of Molluscan Studies (Oxford Academic). Le poison de ces prédateurs pourrait être utilisé comme base pour créer des médicaments contre le diabète.

« Quand les toxicologues étudient le poison, ils sont obligés de détruire l'échantillon. Mais lors d'une expérience, ils peuvent ne pas trouver les substances qui les intéressent, parce qu'ils n'étudient pas qu'un aspect, mais plusieurs, comme nous l'avons prouvé. Un travail colossal peut se retrouver vain, si une analyse taxonomique n'est pas réalisée », explique le chercheur Youri Kantor de l'Institut d'écologie et d'évolution de l'Académie russe des sciences à Moscou, cité par le service de presse de la Fondation russe pour la science.

L'équipe de chercheurs a retrouvé trois espèces de mollusques, crassispira scala, crassispira procera et crassispira aurea, qui étaient auparavant classées comme une seule. Selon les scientifiques, le poison d'un bigorneau contient plusieurs molécules qui pourraient servir de base pour créer des analgésiques et un analogue de l'insuline.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала