Cendrillon vs belle-mère méchante: une scientifique s'attaque au stéréotype

Une chercheuse canadienne a mis en cause le mythe répandu sur la «belle-mère maléfique» empêchant sa belle-famille d'avoir une vie calme et rangée, comme dans Cendrillon.

Après une analyse de dizaines d'articles sur les conflits familiaux liés au divorce, la chercheuse canadienne Cara Zaharychuk est arrivée à une conclusion selon laquelle la belle-mère peut, par contre, soutenir les enfants qui souffrent de la rupture du mariage de leurs parents, signale le Telegraph, se référant à une étude publiée dans le Journal of Divorce & Remarriage.

La spécialiste canadienne a réalisé une série d'interviews et a découvert que presque toutes les femmes remariées interrogées se sentaient comme une mère et tentaient de réconforter les enfants du ou des précédents mariages de leurs maris. De plus, les belles-mères peuvent aider les enfants à combattre le stress émanant du divorce et à s'adapter à une nouvelle entité familiale, précise-t-elle.

Selon elle, il ne faut pas promouvoir l'image stéréotypée d'une belle-mère « méchante, éloignée des problèmes des enfants et cruelle ».

« Lorsqu'une belle-mère se voit intégrée dans le cercle familial, le fonctionnement de la famille entière sera amélioré », résume la chercheuse.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала