Bilan du premier tour de la présidentielle française

© REUTERS / Gonzalo FuentesPeople walk past campaign posters of Marine Le Pen (L), French National Front (FN) political party leader, and Emmanuel Macron (R), head of the political movement En Marche! (Onwards!), two of the eleven candidates who run in the 2017 French presidential election in Paris, France, April 10, 2017
People walk past campaign posters of Marine Le Pen (L), French National Front (FN) political party leader, and Emmanuel Macron (R), head of the political movement En Marche! (Onwards!), two of the eleven candidates who run in the 2017 French presidential election in Paris, France, April 10, 2017 - Sputnik Afrique
Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française n'ont pas fait mentir les sondages comme l'attendaient les sceptiques: les favoris Emmanuel Macron (24,01%) et Marine Le Pen (21,30%) passent au second tour.

Pour ce duel à venir les résultats suscitent moins de doutes: Emmanuel Macron, 39 ans, devrait s'imposer avec une large avance face à sa rivale Marine Le Pen, 48 ans.

bulletin de vote - Sputnik Afrique
Résultats définitifs du premier tour: Macron en tête devant Le Pen
Pour Le Pen, arriver au second tour est déjà un grand succès puisqu'elle avait terminé troisième à la dernière présidentielle derrière François Hollande et Nicolas Sarkozy. Mais les experts estiment que: a) le succès actuel de Le Pen ne fera pas d'elle la deuxième figure politique en termes d'influence en France; b) c'est le sommet de sa carrière avant le déclin. A condition bien sûr que la situation en matière d'immigration (notamment des migrants musulmans) reste au même niveau de tension et ne dégénère pas en guerre civile froide…

Le "phénomène Macron", éventuel ou supposé, est vu par certains comme un symbole. D'un côté, il porte la voix de ceux qui estiment qu'"on en a assez d'avoir toujours les mêmes" alors qu'Hollande est devenu une sorte de caricature de bureaucrate impuissant. C'est eux que l'électeur fuit et croit courir vers "quelque chose de nouveau". De l'autre, les rumeurs sur l'effondrement du Système existant, sur l'effondrement de l'UE, la "fermeture du projet" — des rumeurs très insistantes l'an dernier — ne sont pas confirmées.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron - Sputnik Afrique
Le système bipartite mis à mal, un défi pour l’avenir de la France
Les Français, comme d'autres habitants de l'Europe (aux Pays-Bas et en Autriche notamment, où des élections ont aussi eu lieu récemment), ne veulent pas renoncer à l'UE. En effet, bien des choses les irritent mais une fracture fondamentale n'est pas une alternative viable selon eux.

Dans l'ensemble, cette année pourrait constituer une sorte de redémarrage pour l'UE (ou un "référendum sur la confiance en l'UE") avec les élections à la Chambre des communes en Angleterre, au Bundestag en Allemagne, et aux législatives en France après la présidentielle. Puis les élections en Italie.

Toutes les prévisions au Royaume-Uni donnent les conservateurs vainqueurs, qui mèneront le Brexit à son terme. Mais ce ne sera pas la fin de l'UE: quel que soit le chancelier de l'Allemagne, il n'y est pas question pour Berlin de sortir de l'UE. Par conséquent "l'aigle à deux têtes de l'Europe" — la France et l'Allemagne — se maintiendra. Tout comme l'UE, qui sera conservée sous une forme modifiée.

Maintenant, est-ce bien ou non pour la Russie? La réponse est assez simple. Cela ne change rien pour la Russie. Un peu comme les problèmes de la CEI pour l'UE.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала