Zakharova: «Nous ne soutenons pas les candidats aux élections étrangères»

© Sputnik . Kristina Afanasyeva / Aller dans la banque de photosvote
vote - Sputnik Afrique
Accusé à maintes reprises de manœuvrer pour influencer les élections dans divers pays, Moscou rappelle pour une énième fois sa position à ce sujet, à la veille de la présidentielle en France.

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a démenti les déclarations des services de renseignement américain sur « l'ingérence russe » dans la campagne présidentielle aux États-Unis. Elle a également rappelé que Moscou ne soutenait pas les candidats aux élections dans d'autres pays étrangers, et notamment en France.

« Nous ne soutenons pas les candidats aux élections étrangères. Cela ne nous regarde pas », a déclaré Maria Zakharova dans une interview accordée à Yahoo Global News. C'est ainsi qu'elle commentait les accusations infondées portées à l'encontre de Moscou concernant son soi-disant soutien à la candidate du Front national Marine Le Pen aux élections présidentielles en France.

Fin mars, Alexeï Pouchkov, membre du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), en visite à Paris, a qualifié d'absurdes les déclarations sur les tentatives présumées de Moscou d'influer sur les élections en Europe, faites par Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française, ainsi que par des médias mainstream.

Alexeï Pouchkov - Sputnik Afrique
Influence russe sur l’élection en France: «ni intention, ni instrument, ni capacité»
Le 6 janvier, la CIA, le FBI et l'Agence nationale de la sécurité (NSA) ont publié un rapport accusant la Russie d'« ingérence dans la présidentielle américaine ». Cependant, les services en question ont refusé de fournir des preuves, invoquant le caractère secret du document. Comme il en découle de ce dernier, la conclusion concernant « les opérations secrètes russes destinées à influencer les élections » a été faite par les services américains sur la base d'émissions de la télévision russe et de publications sur les réseaux sociaux.

Commentant ces allégations, le président Vladimir Poutine a déclaré que les données divulguées suite aux attaques informatiques ne servaient en rien les intérêts de la Russie et que l'hystérie autour de l'affaire avait pour but de détourner l'opinion publique du contenu des documents. Le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov a affirmé pour sa part que les allégations contre Moscou étaient « dénuées de tout fondement ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала