«La réaction US aux frappes aériennes turques est inacceptable»

© Sputnik . Hikmet DurgunNesrin Ebdullah, porte-parole du PYD et du bataillon féminin kurde (YPJ)
Nesrin Ebdullah, porte-parole du PYD et du bataillon féminin kurde (YPJ) - Sputnik Afrique
Les milices kurdes syriennes (YPG) ont à nouveau été visées par des frappes aériennes turques en Syrie et en Irak, alors que la Maison-Blanche s’est limitée à exprimer sa préoccupation, suite à cet incident. Nesrin Ebdullah, porte-parole du PYD et du bataillon féminin kurde (YPJ), a fustigé cette réaction américaine dans un entretien avec Sputnik.

Alors que les milices kurdes syriennes (YPG) sont en première ligne face à Daech, elle ont à nouveau été visées par des frappes aériennes turques en Syrie et en Irak, mais la Maison-Blanche n'a fait qu'exprimer à Ankara sa préoccupation, suite à cet incident, a indiqué à Sputnik, la porte-parole du PYD et du bataillon féminin kurde (YPJ), Nesrin Ebdullah.

Les Forces démocratiques syriennes sur point de libérer Raqqa - Sputnik Afrique
Les miliciens kurdes avancent vers Raqqa

« Nous ne reconnaissons pas et condamnons une telle position qui signifie, selon nous, que l'Amérique accepte pratiquement les actions turques dirigées contre nous. Si une nouvelle attaque est réalisée contre nous et que la réaction des États-Unis est identique, cela signifiera que Washington accepte le comportement d'Ankara. C'est ainsi que nous évaluons la situation », a martelé l'interlocutrice de l'agence.

Et de prévenir que si les forces de la coalition ne formulaient pas une position explicite sur les actions de la Turquie, les PYD pourraient renoncer à sa participation ultérieure à l'opération Colère de l'Euphrate en vue de libérer Raqqa.

Une Kurde des Unités de défense féminines (YPJ) - Sputnik Afrique
Opération Colère de l'Euphrate: lancement de la 4e phase pour libérer le nord de Raqqa

« Si la coalition et l'Otan n'expriment pas leur position explicite sur cette question, nous retirerons nos forces de l'opération de Raqqa. Qu'elles reviennent dans leurs territoires et protègent notre peuple », a déclaré Mme Ebdullah.

Et de conclure que si la Turquie, membre de l'Otan, avait réalisé une telle attaque, et que l'Alliance ne l'avait pas condamnée, cela voulait dire que le bloc l'avait avalisée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала