Pourquoi la peste existe-t-elle toujours?

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosРабота ФГУП "Антидопинговый центр"
Работа ФГУП Антидопинговый центр - Sputnik Afrique
Des scientifiques américains ont trouvé pourquoi la peste n’avait pas encore complètement disparu.

La peste n'a pas encore disparu de la surface de la terre car son agent, le bacille de la peste, est capable de se cacher à l'intérieur des amibes en utilisant une protéine spéciale qui sert de signal « ne me mange pas », d'après un article publié dans la revue Applied and Environmental Microbiology.

Des bactéries - Sputnik Afrique
Une Américaine succombe à une super-bactérie résistant à 26 antibiotiques
D'après Viveka Vadyvaloo de l'université d'État de Washington aux États-Unis, le bacille de la peste se diffuse normalement d'un rongeur à un autre à l'aide des puces en pénétrant de temps en temps dans l'organisme humain. Quand les rongeurs ne sont pas nombreux elle se cache dans des amibes en attendant un meilleur moment.

Au cours de son histoire, l'humanité a vécu plusieurs grandes épidémies de peste. Récemment, des généticiens ont réussi à extraire des restes d'ADN des ossements de leurs victimes pour prouver qu'elles avaient été provoquées par la même bactérie, la Yersinia pestis. D'après les scientifiques, la peste a accompagné l'évolution de l'humanité tout au long de son histoire au cours des 10 à 15 000 dernières années en apparaissant et en disparaissant périodiquement.

Les scientifiques se sont intéressés au fait que la peste n'avait pas disparu lors d'une des épidémies ayant tué tous ses porteurs avant qu'ils puissent la transmettre à une nouvelle population de rongeurs ou d'humains.

D'après les chercheurs, plusieurs microbes sont capables de survivre s'ils sont « avalés » par des macrophages, c'est-à-dire des cellules spécialisées du système immunitaire qui détruisent les microbes et qui ressemblent aux amibes et aux autres protozoaires, ce qui est utilisé par la Yersinia pestis et d'autres agents de maladies dangereuses.

De là, les scientifiques ont conclu que les amibes pourraient servir de réservoirs naturels et d'agents de la peste, ce qui a été confirmé par plusieurs expériences.

une fille, image d'illustration - Sputnik Afrique
Accro au portable, elle attrape à 14 ans une maladie réservée aux séniors
Le secret de survie de la Yersinia pestis dans les amibes est une protéine spéciale qui est produite par le bacille de la peste en grandes quantités et qui signifie « ne me mange pas » en langue chimique des amibes. Quand les chercheurs ont enlevé le gène responsable de la production de cette molécule, la Yersinia pestis a commencé à se dissoudre à l'intérieur des amibes, ce qui confirme le rôle clé de cette protéine dans la survie du microbe.

D'après les scientifiques, une telle « symbiose » des bactéries et des amibes pourrait expliquer pourquoi la peste n'a pas disparu après les grandes épidémies de l'Antiquité et représente encore aujourd'hui une menace pour les humains dans les pays en développement. Cette découverte pourrait aussi aider à réduire la fréquence des explosions de peste dans ces régions.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала