Facebook encourage la diffusion des «fake news», d’après Maria Zakharova

© Sputnik . Valeri Mélnikov / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik Afrique
En ne mettant pas en place des mesures fortes pour limiter l’activité des faux comptes, Facebook encourage la diffusion de la désinformation, a déclaré lors d’un briefing Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe.

Lors d'un briefing régulier, la porte-parole officielle du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a déclaré que Moscou avait des questions à poser au réseau social Facebook portant sur l'absence de blocage des fausses pages des missions diplomatiques russes à l'étranger.

Facebook - Sputnik Afrique
Facebook bloque la page du conseiller de Poutine pour l’Internet

Le 27 avril, la société Facebook a publié un rapport sur les opérations dans ce réseau social initiées par plusieurs acteurs non gouvernementaux afin de manipuler l'opinion publique, a expliqué Maria Zakharova. Ainsi, selon ce rapport, les malfaiteurs diffusent des actualités fabriquées, de la désinformation, ainsi que des spams et des matériaux au contenu dangereux.

« Nous saluons la décision prise par la société Facebook d'attirer l'attention de l'opinion publique mondiale sur le risque d'utilisation des réseaux sociaux et surtout sur le problème des entreprises d'information qui induisent en erreur, et dont on a déjà parlé à plusieurs reprises », a-t-elle souligné.

Selon Maria Zakharova, la Russie est régulièrement exposée aux attaques de fausses informations dans les réseaux sociaux. Et de poursuivre :

« Malgré nos nombreux appels, Facebook n'a pas bloqué les faux comptes des ambassades de la Fédération de Russie en République tchèque et en Slovénie. En outre, ces derniers temps, nous avons également détecté de fausses pages de l'ambassade de Suède utilisées afin de tromper les utilisateurs de ce réseau social ».

Facebook - Sputnik Afrique
Facebook engloutira bientôt tous vos réseaux sociaux
D'après Mme Zakharova, en ne mettant pas en place des mesures spécifiques pour lutter contre ce phénomène, Facebook encourage la diffusion de la désinformation. Et de conclure :

« Cependant, nous sommes reconnaissants envers cette société d'être intervenue rapidement afin de débloquer les pages des entreprises russes à l'étranger. Mais honnêtement, il s'agit de faire le ménage. Pour prévenir une future popularisation des fakes, il faudrait plus ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала