Traité de libre-échange bientôt entre la Russie et la Turquie?

© Photo akkunpp.comles drapeaux de la Russie et de la Turquie
les drapeaux de la Russie et de la Turquie - Sputnik Afrique
Après avoir conclu un accord sur la levée de toutes les restrictions dans les échanges commerciaux entre la Russie et la Turquie, Ankara est plein d’espérance à l’idée de conclure, dans un proche avenir, un accord de libre-échange entre les deux pays.

Ankara a l'intention de conclure le plus tôt possible un accord de libre-échange avec la Russie, a déclaré le ministre turc de l'Économie, Nihat Zeybekci, au lendemain de la déclaration du Président russe Vladimir Poutine qui se félicitait d'annoncer que les relations entre Moscou et Ankara étaient rétablies.

« Après les négociations fructueuses d'hier, un nouveau partenariat avec la Russie prend sa source. Désormais, nous allons accélérer les relations entre la Turquie et l'Union économique eurasienne, ainsi que la signature de l'accord de libre-échange entre la Turquie et la Russie », a déclaré Nihat Zeybekci à la chaîne de télévision NTV.

Ce mercredi, le Président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, lors de la rencontre à Sotchi, ont adopté une solution complexe visant la suppression des mesures restrictives dans les échanges commerciaux entre les deux pays.

Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Poutine: les relations russo-turques sont en train de se rétablir entièrement
Les négociations ont abouti à la levée par Ankara des restrictions sur l'approvisionnement en blé russe. La Russie a pour sa part permis l'importation de l'oignon turc.

Russian President Vladimir Putin, right, and his Turkish counterpart Recep Tayyip Erdogan shake hands prior to their talks in Putin's residence in the Russian Black Sea resort of Sochi, Russia, Wednesday, May 3, 2017 - Sputnik Afrique
La Russie investira 22 mds USD dans la construction de la centrale turque d’Akkuyu
Pour rappel, Moscou et Ankara ont traversé, fin 2015, une grave crise diplomatique. Le 24 novembre 2015, les forces aériennes turques ont abattu un bombardier russe Su-24 engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie sous prétexte de violation de sa frontière nationale. L'incident a provoqué une brusque dégradation des relations entre la Turquie et la Russie, qui a notamment suspendu le régime sans visas entre les deux pays. Moscou a adopté des mesures de rétorsion contre Ankara.

Recep Tayyip Erdogan a présenté le 27 juin 2016 ses excuses pour le bombardier russe abattu précédemment.
Ensuite, le Président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur la levée des limitations à l'égard de la Turquie. M. Poutine a toutefois précisé que l'embargo russe sur les tomates turques restait pour le moment en vigueur, de même que les restrictions de visa pour les ressortissants turcs. Il n'a pas donné de calendrier pour la levée de ces sanctions.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала