Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La police repousse des manifestants à Nantes à l'aide de gaz lacrymogènes

© SputnikForces de l'ordre en France
Forces de l'ordre en France - Sputnik France
S'abonner
Les forces de police ont dû recourir aux gaz lacrymogènes pour disperser une foule de manifestants dans l'ouest de la France, à Nantes, ceci peu après que des heurts ont eu lieu dans l'est parisien.

Quelque 450 personnes, selon les estimations de la préfecture, se sont rassemblées à Nantes derrière une banderole « Soyons ingouvernables » et aux cris de « Macron démission » ou « Macron dégage, résistance et sabotage », comme a constaté un photographe de l'AFP.

Les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et ont essuyé des jets de projectiles et répliqué. Cinq personnes ont été interpellées, a-t-on appris d'une source policière.

Plusieurs personnes ont été blessées : un fonctionnaire a été touché à la main par un jet de canette, selon la préfecture, et une photographe indépendante a reçu des blessures suite à l'éclat d'une grenade de désencerclement.

Manifestation, Paris - Sputnik France
Foule de manifestants à l'est de Paris, les policiers ont recours au gaz lacrymogène
Plusieurs rassemblements ont eu lieu dimanche soir, notamment à Paris, Nantes et Grenoble, à la suite de la parution des résultats partiels de l'élection. Dans la capitale, plus de 300 manifestants, vêtus de noir et cagoulés, se sont rassemblés dans le quartier populaire de Ménilmontant criant « Tout le monde déteste la police ». Des jeunes hommes, pour l'essentiel, ont jeté des projectiles. La police a répliqué par du gaz lacrymogène.

Des véhicules de CRS quadrillent le quartier - Sputnik France
La police emploie de nouveau du gaz lacrymogène contre les manifestants à Paris
À Lyon, environ 300 personnes se sont rassemblées arborant des pancartes « Antifascistes et anticapitalistes », « face à Macron et au capital, lutte sociale » et scandant « Macron démission », « Ni Le Pen, ni Macron ». À Grenoble, 350 militants anarchistes et de l'ultra gauche se sont également rassemblés devant la préfecture avant d'être dispersé par des tirs de grenade.

Dimanche, la France a organisé le second tour de son élection présidentielle, qui a opposé Emmanuel Macron à Marine Le Pen. Selon les données du ministère français de l'Intérieur, l'ex-ministre de l'Économie a remporté le scrutin avec plus de 60 % des suffrages exprimés.

Ce vote a été marqué par un grand nombre d'abstentions (de 25 à 26 %) et un nombre record de bulletins blancs et nuls (9 % environ).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала