Macron: «le candidat du système vendu comme un outsider»

Si la victoire d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen était attendue, il était en revanche plus difficile de l’évaluer clairement ces derniers temps au travers des sondages. Rachel Marsden est revenue sur ce week-end électoral avec Pepe Escobar, chroniqueur géopolitique pour Sputnik et de RT.

L'élection présidentielle 2017 restera longtemps dans les mémoires: ses affaires, ses scandales, ses coups de théâtre, la recomposition du paysage politique, un débat d'entre-deux-tours très houleux, de très nombreux électeurs par défaut ainsi que des abstentionnistes de conviction.

Pour Pepe Escobar, Emmanuel Macron, le nouveau président élu, est soutenu par les élites: « il était toujours le candidat du système vendu comme un outsider, c'est une opération de PR absolument spectaculaire. »
Ce candidat a-t-il vraiment soulevé l'adhésion populaire? Pepe Escobar rappelle que « 40 % des gens qui ont voté pour lui, ont dit non, on a voté pour faire barrage contre le Front national »

Il s'agit pour le chroniqueur géopolitique d'une « révolte des élites ». François Fillon ne pouvait pas l'emporter non plus en tant que « leader de la France provinciale, catholique traditionnelle ». Pepe Escobar estime que « le candidat préféré de l'establishment, c'était Juppé » et que les élites se sont reportées par défaut sur Emmanuel Macron.

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaîne YouTube

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала