Législatives anticipées en Autriche: vers une victoire de l'extrême-droite?

© Sputnik . Alexei Vitvitskiy / Aller dans la banque de photosFPÖ-Präsidentschaftskndidat Norbert Hofer
FPÖ-Präsidentschaftskndidat Norbert Hofer - Sputnik Afrique
Le Parti de la liberté (extrême-droite) pourrait bien remporter les législatives autrichiennes cet automne.

L'un de ses leaders a failli devenir président l'an dernier et d'après les experts, le vote sera en grande partie protestataire. Son issue dépendra toutefois fortement des élections en Allemagne trois semaines plus tôt.

Norbert Hofer a reconnu sa défaite à l’élection présidentielle en Autriche - Sputnik Afrique
Présidentielle en Autriche: le candidat malheureux entend se représenter dans six ans
Les élections anticipées auront donc lieu en Autriche le 15 octobre — une décision annoncée à l'issue des consultations entre les leaders des partis parlementaires avec la participation du chancelier Christian Kern, qui a ainsi accepté l'appel du nouveau chef du parti conservateur, le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz, à organiser de nouvelles élections compte tenu de la crise gouvernementale dans le pays. En effet, les partis de la coalition au pouvoir — sociaux-démocrates et conservateurs — ne parviennent pas à s'entendre sur les principales questions politiques. Ils sont aussi dans l'impasse quant à la formation d'un gouvernement fonctionnel.

Sebastian Kurz a pris les rênes du parti après que le vice-chancelier et ministre de l'Économie Reinhold Mitterlehner, qui prônait l'amélioration des relations avec Moscou, a quitté son poste.

15.000 personnes rendent hommage aux nazis en Autriche - Sputnik Afrique
Autriche: 15.000 personnes rendent hommage aux nazis
Les législatives anticipées donnent une chance au Parti de la liberté, qui pourrait élargir sa présence au parlement, d'entrer au gouvernement. Le parti détient à ce jour 38 des 138 sièges de la chambre basse et 13 des 61 sièges de la chambre haute.

Le Parti de la liberté adopte des positions nationalistes, eurosceptiques, et s'oppose à l'immigration.

Les médias européens rappellent les racines nazies du Parti de la liberté dont le premier chef était Anton Reinthaller, haut membre du gouvernement nazi et SS. Toutefois, ces dernières années, le parti a renoncé aux slogans agressifs, a réussi à attirer davantage d'électeurs et à améliorer son image sur la scène internationale.

Actuellement le Parti de la liberté est en tête des sondages, tandis que les sociaux-démocrates perdent en popularité. S'il parvenait à ses fins, le Parti de la liberté pourrait devenir un partenaire des conservateurs pour former le gouvernement.

Sebastian Kurz - Sputnik Afrique
Vienne propose à Bruxelles d'envoyer les réfugiés en Géorgie
L'éventualité d'une victoire de l'extrême-droite aux législatives autrichiennes inquiète l'UE, qui vient à peine de pousser un soupir de soulagement après la défaite de Marine Le Pen du Front national à la présidentielle française. Plus tôt, aux Pays-Bas, l'extrême-droite avait également perdu face aux conservateurs modérés.

En Autriche, comme dans d'autres pays européens, les nationalistes joueront sur les sentiments des électeurs ayant une attitude négative envers les immigrés. Lors de la dernière campagne présidentielle, le thème des réfugiés était central — et le nouveau leader du parti conservateur Sebastian Kurz a également exploité ce thème au poste de ministre des Affaires étrangères. Il a proposé un système de mesures intransigeantes liées au contrôle migratoire, et exiger d'interdire le port de tenues musulmanes cachant le visage. Il prône également la mise en place de centres spéciaux pour clandestins.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала