Si les Allemands veulent partir d'Incirlik, Ankara ne les «suppliera» pas de rester

© AFP 2022 Tarik TinazayF-16-Jets auf dem Militärstützpunkt Incirlik in der Türkei
F-16-Jets auf dem Militärstützpunkt Incirlik in der Türkei - Sputnik Afrique
Nouvelle spirale de tensions entre l'Allemagne et la Turquie, cette fois-ci autour de la base d'Incirlink. Ankara ayant interdit à des députés allemands de s'y rendre, Berlin a dit chercher une base alternative. Nous ne les «supplierons pas» de rester, a rétorqué jeudi la Turquie.

Si l'Allemagne veut se retirer de la base aérienne turque d'Incirlik, qui est utilisée par les forces de la coalition dans la guerre contre Daech, Ankara ne la suppliera pas de rester, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu à la chaîne NTV.

« C'est à eux de voir, nous ne les supplierons pas » de rester, a-t-il fait savoir.

Ankara ayant interdit aux députés allemands de se rendre sur la base d'Incirlink, où sont déployés des soldats de la Bundeswehr, la chancelière Angela Merkel a qualifié la situation de regrettable et a même laisser entendre que Berlin pourrait rechercher d'autres bases capables d'accueillir son contingent militaire.

« S'il n'est plus possible de travailler normalement à Incirlik — et cela implique les visites de députés du Bundestag — alors nous devrons chercher des alternatives », a confirmé mercredi le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel à la presse locale.

Ankara a interdit lundi à une délégation parlementaire allemande de rendre visite le 16 mai aux soldats de la Bundeswehr déployés sur la base d'Incirlik. Les deux pays menaient des négociations à ce sujet depuis début avril.

Des soldats de la Bundeswehr envoyés en Turquie - Sputnik Afrique
Merkel: l’Allemagne recherche une alternative à la base turque d’Incirlik
D'après le magazine Der Spiegel, les autorités turques ont ainsi réagi à la décision de Berlin d'accorder l'asile à plusieurs officiers turcs et à leurs proches qui risquaient d'être victimes de répressions en Turquie.

L'interdiction de la Turquie a provoqué l'indignation de Berlin. Martin Schaefer, porte-parole officiel du ministère allemand des Affaires étrangères, a déclaré que pour le gouvernement allemand il était « évident que les soldats de la Bundeswehr, des soldats allemands en mission à l'étranger […] pouvaient accueillir des députés du Bundestag ».

À l'heure actuelle, quelque 260 militaires allemands sont déployés à Incirlik. Ils « accomplissent des missions de reconnaissance et de ravitaillement des avions » qui portent des frappes contre les djihadistes de Daech en Syrie et en Irak, d'après la chaîne de télévision allemande Deutsche Welle.

Base aérienne d'Incirlik, en Turquie - Sputnik Afrique
Des députés allemands interdits d’accès à la base turque d’Incirlik
En 2016, la Turquie avait déjà empêché des parlementaires allemands de se rendre à la base d'Incirlik suite à l'adoption en juin par le Bundestag d'une résolution condamnant le génocide en 1915 des Arméniens sous l'Empire ottoman. Ankara avait finalement accepté d'accueillir les parlementaires allemands après plusieurs mois de discussions et seulement après qu'Angela Merkel a déclaré que la résolution sur le génocide n'était pas « juridiquement contraignante ».

Incirlik est la base militaire des États-Unis et de l'Otan située le plus à l'est de l'Europe. Créée pendant les années 1950, elle a été utilisée pendant les missions de reconnaissance contre l'URSS, l'opération américaine au Liban en 1958, l'opération Tempête du désert en 1991 et les guerres en Afghanistan, en Irak et en Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала