Extraire le pétrole en Arctique? La Russie a une recette innovante

© Sputnik . Vera KostamoЭкспедиция Национального парка "Русская Арктика"
Экспедиция Национального парка Русская Арктика - Sputnik Afrique
Les technologies russes d'extraction du pétrole sont élaborées en fonction de l'environnement arctique. Selon les estimations des scientifiques, les froids perpétuels de la Sibérie abritent entre 18 et 60 milliards de tonnes de brut.

Les méthodes et technologies russes de briser les plateaux afin d'en extraire le pétrole ont été élaborées dans le respect des normes écologiques et de l'influence de la production pétrolière sur le permafrost en Sibérie occidentale et au fond de l'océan glacial Arctique, a déclaré Timour Tavberidze, directeur du centre de l'ingénierie de l'Institut de physique et de technique de Moscou.

« Certes, nous développons ces technologies compte tenu des conditions naturelles en Arctique : leur négligence mènerait non seulement à d'énormes amendes pour la violation des normes écologiques, mais aussi rendrait la production du pétrole inefficace. Il faut se rendre compte des processus se déroulant dans le liquide pendant qu'il passe les couches chaudes et froides au fond de la mer, et maintenant nous travaillons sur les algorithmes qui permettraient de le déterminer », a précisé le scientifique.

Il s'agit des ressources immenses de l'huile de schiste gisant en Sibérie occidentale de nos jours depuis l'ère Jurassique. Selon les experts de l'entreprise pétrolière russe Gazprom Neft, la zone abrite entre 18 et 60 milliards de tonnes de pétrole, les gisements ayant été découverts par des géologues soviétiques dans les années 1960. Or, l'extraction de l'huile a été freinée faute d'avoir été localisée dans les couches impénétrables des réserves de schiste d'où il est impossible de l'extraire à l'aide de méthodes traditionnelles.

Нефтяная компания Роснефть приступила к бурению скважины Центрально-Ольгинская-1 - Sputnik Afrique
L'extraction de pétrole russe bientôt interdite aux Américains?
Dans le cadre d'un consortium spécialement créé, les géologues russes s'emploient à élaborer des technologies améliorées d'extraction du pétrole à partir de la méthode occidentale de l'hydrorupture de la couche, mais adaptées au climat arctique et permettant d'extraire les hydrocarbures depuis les couches de schiste avec un minimum de ressources.

Selon M. Tavberidze, afin d'évaluer les conséquences écologiques de la production du pétrole, il faut d'abord décider quelle technologie sera utilisée — la rupture chimique, thermique ou thermo-chimique de la couche — pour ensuite comprendre, dans la phase d'expérimentation en laboratoire, son efficacité et son impact sur l'environnement.

L'élaboration de ces technologies russes et leurs essais seront achevés d'ici 2021.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала