Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le nouveau gaz chinois: révolution ou intox?

CC0 / / la glace
la glace - Sputnik France
S'abonner
Pékin prédit au monde une percée énergétique du même acabit que celle réalisée par les USA avec l'exploitation du pétrole de schiste.

La Chine affirme être le premier pays au monde à avoir extrait de la glace combustible du fond de la mer — un nouveau carburant alternatif dont les réserves dans le monde sont plus nombreuses que celles de pétrole, de gaz et de charbon réunies. Mais est-ce bien vrai ? Selon la revue en ligne Vzgliad.

« Les compagnies pétrolières chinoises ont extrait du fond de la mer de Chine méridionale de la glace combustible, ou hydrate de méthane » a annoncé la télévision centrale de Chine se référant au ministère chinois des Ressources naturelles.

L'extraction de la glace combustible en Chine - Sputnik France
À l’aube d’une révolution des hydrocarbures: la Chine extrait de la glace combustible
Des échantillons de glace combustible ont été remontés d'une profondeur de 1 200 m, depuis un puits souterrain se trouvant à 285 km au sud-est de Hong Kong. Au total, en huit jours, 120 mètres cubes de glace combustible contenant 99,5 % de méthane ont été extraits. 1 mètre cube de cet hydrate permet d'obtenir 164 mètres cubes de gaz naturel.

« Ce sera un événement tout aussi marquant que la révolution de schiste aux USA. A l'avenir, les méthodes d'utilisation de l'énergie vont se transformer », a déclaré le directeur adjoint des recherches géologiques du ministère.

Selon lui, la Chine a atteint des « succès sans précédent » dans l'élaboration de la base théorique et des technologies dans ce domaine, grâce à quoi le pays s'est placé en tête de la production de glace combustible.

Cependant, les experts russes restent très prudents quant à la révolution gazière annoncée par la Chine.

Caravane sur la Route de la soie - Sputnik France
La nouvelle Route de la soie, la multipolarité économique en marche
Premièrement, les Chinois ne sont pas les premiers. « En réalité, les premières expériences pour la production d'hydrate de méthane ont été réalisées au Japon il y a dix ans », indique Ivan Kapitonov, directeur du département de la politique énergétique à l'Institut d'économie affilié à l'Académie des sciences de Russie.

Un autre point important concerne le coût de la production industrielle de ce gaz.

« Selon les estimations récentes des Japonais, le coût de 1 000 mètres cubes de gaz produit à partir de la glace combustible est compris entre 400 et 1 300 dollars », indique l'expert. C'est bien plus élevé que le coût du gaz naturel liquéfié et encore plus que le gaz de pipeline.

Enfin, un autre grand inconvénient de cet hydrocarbure est le risque de grave préjudice écologique qu'il représente.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала