Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Trump ordonne l'accélération de la campagne anti-Daech

© East News APU.S Navy sailors work on aircrafts for missions targeting the Islamic State group in Iraq from the deck of the U.S
U.S Navy sailors work on aircrafts for missions targeting the Islamic State group in Iraq from the deck of the U.S - Sputnik France
S'abonner
Le Président américain a annoncé l'accélération de l'opération militaire visant à éradiquer Daech, selon le secrétaire à la Défense des États-Unis James Mattis. Actuellement, les forces de la coalition s'emploient à encercler les terroristes, abandonnant ainsi la tactique de les évincer des zones sous leur contrôle.

Après avoir analysé la campagne menée contre les djihadistes, l'administration américaine a décidé de l'intensifier :

« Le Président Trump a demandé au département de la Défense d'appeler toutes ses divisions à revoir entièrement leur campagne. Nous avons communiqué un rapport et, après son analyse, il a ordonné d'intensifier la campagne contre Daech », a déclaré vendredi le secrétaire à la Défense des États-Unis, le général James Mattis, au cours d'un point presse.

En cela, les forces de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont changé de tactique.

« A l'heure actuelle, nous passons un certain temps à les [djihadistes] encercler. Nous le faisons puisque les djihadistes étrangers [au sein de Daech] représentent une menace stratégique s'ils reviennent à Kuala Lumpur, à Paris, à Detroit », a souligné le général, rappelant qu'auparavant la coalition essayait de chasser les terroristes des territoires qu'ils contrôlaient.

Malgré le raid de jeudi, M. Mattis a indiqué que la coalition faisait toujours des efforts pour éviter les victimes civiles en frappant les djihadistes.

Ataque de la coalición liderada por EEUU en Siria (archivo) - Sputnik France
Damas confirme la frappe de la coalition contre un site gouvernemental à At-Tanf
L'aviation de la coalition menée par les États-Unis a frappé jeudi soir un convoi pro-Assad en Syrie, dans la zone d'At-Tanf, à proximité de la frontière avec l'Irak et la Jordanie. Se trouvant dans la zone de désescalade établie, le convoi a pourtant été perçu comme « un danger pour les forces de la coalition », selon le Pentagone.

D'après un représentant de la coalition américaine, la colonne visée par les frappes comportait des chars, des véhicules blindés, ainsi que de l'artillerie. Le convoi n'aurait pas répondu aux avertissements visant à l'empêcher de s'approcher trop près des forces de la coalition.

Le ministère russe des Affaires étrangères a de son côté qualifié ce raid d'illégitime, d'illégal et de violation de la souveraineté de la Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала