L’Égypte favorable à une «Otan arabe» mais contre une confrontation avec la Syrie

© AFP 2022 Hassan AmmarRiyad
Riyad - Sputnik Afrique
À l’occasion de la visite à Riyad de Donald Trump, les dirigeants des pays arabes et musulmans, dont le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, s’y sont réunis pour réfléchir au futur rapport de forces dans la région, a déclaré à Sputnik Ahmed Ismail, membre du conseil de sécurité et de défense nationale au parlement égyptien.

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a déclaré que ce sommet entre les pays musulmans et les États-Unis était appelé à « consacrer une alliance contre l'extrémisme et le terrorisme », alors que le Président américain Donald Trump a affirmé pour sa part que Washington s'assignait pour objectif de forger une « coalition des nations » contre le terrorisme.

Donald Trump prend part à la danse au sabre en Arabie saoudite - Sputnik Afrique
À Riyad, Donald Trump se laisse entraîner dans la danse au sabre

« Le principal rôle de l'Égypte consiste à rétablir l'équilibre des forces au Proche-Orient et à protéger les pays du Golfe contre les menaces extérieures », a indiqué à Sputnik Ahmed Ismail, tout en ajoutant que Le Caire n'accordait toutefois pas crédit aux assurances américaines.

Et d'expliquer que l'Égypte ne connaissait que trop les particularités de la politique des États-Unis où les Présidents pouvaient changer, mais la politique et les objectifs du pays demeuraient les mêmes.

« Le Président al-Sissi le sait bien et agira à partir des intérêts nationaux de l'Égypte. […] L'État égyptien et son chef ont réaffirmé la nécessité d'une résolution pacifique, et non militaire, de la crise syrienne », a relevé l'interlocuteur de l'agence.

Selon ce dernier, il était aussi question à Riyad des zones d'influence et de la stratégie ultérieure dans la région, ainsi que de la création d'une « Otan arabe ».

Smoke rises from a military supply post after it was hit by an air strike in Yemen's northwestern city of Saada April 1, 2015. - Sputnik Afrique
Expert: les USA remercient l’Egypte pour son engagement au Yémen

« L'Égypte en fera partie mais est contre une confrontation avec la Syrie où on ne peut combattre que le terrorisme », a résumé le parlementaire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала