Les dirigeants ukrainiens s'enrichissent grâce aux livraisons d'armes

© Photo Service de presse du Président ukrainien  / Aller dans la banque de photosВоенный парад по случаю 25-летней годовщины со Дня Независимости Украины
Военный парад по случаю 25-летней годовщины со Дня Независимости Украины - Sputnik Afrique
500 millions de dollars: c'est la somme que l'Ukraine aurait gagnée si elle n'avait pas échoué à remplir le plus important contrat de défense de toute son histoire.

Il était question de la fourniture de blindés de transport de troupes BTR-4, d'avions et de pièces détachées en Irak. Bilan? Le bureau d'étude a envoyé au client des véhicules qui ont été ensuite retournés au fabricant. Pendant ce temps, on a relevé des cas d'envoi d'armements de mauvaise qualité dans le Donbass, qui ont poussé les députés ukrainiens à instaurer une responsabilité pénale pour les responsables des entreprises de la défense. Cependant, l'enquête sur les produits militaires de mauvaise qualité pourrait conduire les enquêteurs jusqu'aux bureaux des dirigeants du pays.

L’Ukraine livrait en Irak des véhicules blindés en panne - Sputnik Afrique
Un tiers des blindés achetés par l’Irak en Ukraine étaient défectueux
Il est question d'un contrat signé en septembre 2009, dans le cadre duquel l'Ukraine s'engageait à réparer un hélicoptère Mi-8T pour 3,6 millions de dollars, à livrer six avions An-32B pour 99 millions de dollars et 420 BTR-4 à roues pour 457,5 millions de dollars.

Kiev devra rembourser l'acompte déjà reçu de Bagdad. "Le cabinet recevra un projet de lettre où l'Ukraine s'engage à rembourser à l'Irak plus de 72 millions de dollars de l'acompte de 91,5 millions de dollars. Sachant que le coût du matériel fourni par l'Ukraine s'élève à plus de 96,8 millions de dollars", indique un article de la revue Zerkalo Nedeli.

Le Parquet a ouvert une enquête sur l'échec de ce contrat. Le principal suspect — l'ex-ministre de la Défense Dmitri Salamatine — s'est enfui. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir volé 30 millions de dollars. L'enquête pourrait conduire jusqu'aux bureaux des dirigeants du pays.

"Actuellement, la vente d'armes est contrôlée par les premiers dirigeants de l'État", indique une source de l'administration du président Piotr Porochenko. Plus il y a de ventes et meilleure est la situation. Porochenko a déclaré que l'Ukraine devrait accroître les fournitures d'armes à l'étranger.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала