Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

On sait pourquoi le module Schiaparelli s'est écrasé sur Mars

© AP Photo / ESA/D. DucrosArtist’s impression provided by the European Space Agency, ESA, depicting the separation of the ExoMars 2016 entry, descent and landing demonstrator module, named Schiaparelli, center, from the Trace Gas Orbiter, TGO,lrft, and heading for Mars
Artist’s impression provided by the European Space Agency, ESA, depicting the separation of the ExoMars 2016 entry, descent and landing demonstrator module, named Schiaparelli, center, from the Trace Gas Orbiter, TGO,lrft, and heading for Mars - Sputnik France
S'abonner
Les spécialistes de l'Agence spatiale européenne (ESA) qui ont enquêté sur le crash du module européen Schiaparelli en octobre 2016 pendant sa phase d'atterrissage sur Mars ont déterminé que l'accident avait été déclenché par une erreur de l'ordinateur de bord ayant provoqué un arrêt anticipé du logiciel de descente contrôlée.

Atterrissage sur Mars (vue d'artiste). - Sputnik France
L’ESA dévoile la cause du crash de la sonde Schiaparelli
La majeure partie de la descente de six minutes s'est déroulée comme prévu, le module a pénétré dans l'atmosphère de Mars, les capteurs ont réuni des informations scientifiques et d'ingénierie utiles sur l'atmosphère et la protection thermique, puis la télémétrie de Schiaparelli a été transmise au vaisseau principal qui, pour la première fois de l'histoire, est entré sur l'orbite de Mars.

De leur côté, le module orbital ExoMars et le télescope radar géant situé en Inde enregistraient le signal de Schiaparelli. Dans les jours qui ont suivi, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter a pris plusieurs photos identifiant le module, le bouclier avant et le parachute à proximité du site d'atterrissage.

Les spécialistes de l'agence ont conclu que le module d'atterrissage Schiaparelli n'était pas loin d'avoir réussi sa mission — descendre sur Mars à l'endroit déterminé — et ont élaboré des recommandations pour éviter de tels incidents à l'avenir.

La Main du Kremlin à la conquête de Mars... - Sputnik France
La Main du Kremlin à la conquête de Mars...
Les experts pensent pouvoir remédier aux lacunes du logiciel de bord avant la préparation du prochain vol vers Mars en 2020.

Le module Schiaparelli a atterri sur Mars le 19 octobre 2016. A l'époque, on avait appris qu'au moment de l'atterrissage le module n'émettait plus aucun signal.

Le programme ExoMars 2016 est un projet conjoint de l'ESA et de l'agence fédérale russe Roscosmos. Son principal objectif consiste à découvrir si la vie a existé sur Mars.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала