Des Kurdes turcs du PKK auraient reçu des armes occidentales depuis la Syrie

© REUTERS / Ahmed JadallahDes Kurdes turcs du PKK auraient reçu des armes occidentales depuis la Syrie
Des Kurdes turcs du PKK auraient reçu des armes occidentales depuis la Syrie - Sputnik Afrique
Les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, auraient reçu, selon le journal turc Anadolu, des armes occidentales destinées aux Kurdes syriens des Unités de protection du peuple (YPG) qui luttent contre Daech en Syrie.

Des combattants des Unités de protection du peuple (YPG) kurdes - Sputnik Afrique
Un nouveau lot d’armements US livré aux Kurdes syriens
Certaines des armes fournies par les pays occidentaux aux Kurdes syriens des YPG pour leur lutte contre Daech dans le nord de la Syrie, auraient été ensuite transportées en Turquie et remises aux militants du PKK, affirme le quotidien turc Anadolu, se référant à des sources militaires.

Selon le journal, pendant des opérations antiterroristes dans les provinces de Sirnak et de Hakkari (sud-est de la Turquie), des militaires turcs ont mis la main sur des fusils d'assaut américains M-16, des obus pour mortiers de 60 mm et deux systèmes de missiles antichar TAS de production suédoise.

Des armes de diverses modifications ont été livrées aux rebelles kurdes en Turquie en provenance du district irakien de Sinhar et de la zone du mont Karachok, dans la province de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie.

Combattants des YPG - Sputnik Afrique
«Les USA finiront par comprendre qu’armer les Kurdes de Syrie est une erreur»

L'agence note que cela contredit aux engagements des pays occidentaux à empêcher les tentatives d'utilisation contre la Turquie des armes livrées en Syrie.

« Ainsi, suite aux actions de l'Occident, les militants des YPG ont concentré dans leurs mains une quantité d'armes qui suffit à équiper une petite armée », souligne le quotidien.

Partenaire stratégique des États-Unis dans la région et deuxième armée de l'Otan par son effectif, la Turquie a vivement réagi à la récente décision américaine d'armer les milices kurdes YPG, qu'Ankara considère comme la filiale syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), engagé dans une lutte armée contre les forces turques depuis 1984, et redoute que les armes livrées puissent un jour être utilisées par les rebelles du PKK contre son armée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала