Bienvenue en Tchétchénie: Merkel et Macron invités à évaluer la situation des homosexuels

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosTchétchénie
Tchétchénie - Sputnik Afrique
Après qu'Emmanuel Macron s'est dit préoccupé par la question de la violation présumée des droits des homosexuels en Tchétchénie, le chef de la république de Tchétchénie Ramzan Kadyrov a invité le Président français, ainsi que la chancelière allemande, afin d’apprécier la situation sur le terrain.

Le chef de la république de Tchétchénie Ramzan Kadyrov a invité le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel à se rendre en Tchétchénie pour constater de leurs propres yeux la situation des homosexuels dans cette république du Caucase russe.

« Il ne faut pas accuser les médias russes de calomnie, et dans le même temps se lasser guider par de fausses informations. Le Président français Macron, en compagnie d'Angela Merkel, peut se rendre dans la république de Tchétchénie pour rechercher la vérité. Les portes sont ouvertes », a-t-il écrit sur Telegram.

Lundi, Emmanuel Macron a affirmé qu'il serait « constamment vigilant » sur le respect des droits de l'homme en Russie et en Tchétchénie, affirmant avoir reçu la promesse de son homologue russe Vladimir Poutine de faire la « vérité complète » sur la répression des homosexuels en Tchétchénie.

Sergueï Lavrov - Sputnik Afrique
Condition des homosexuels tchétchènes: «aucun fait concret», selon Lavrov
La déclaration d'Emmanuel Macron a été provoquée par la récente publication du journal russe Novaïa Gazeta, qui a affirmé en avril dernier que plus d'une centaine d'homosexuels avaient été arrêtés ou enlevés en Tchétchénie et que certains d'entre eux avaient été tués. Le journal n'a toutefois précisé ni la date, ni les noms des personnes enlevées. Le porte-parole du chef de la république de Tchétchénie Alvi Kerimov a qualifié ces informations de mensongères.
Poutine - Sputnik Afrique
Poutine a promis «la vérité complète» sur le dossier des homosexuels tchétchènes

Selon la déléguée russe aux droits de l'homme Tatiana Moskalkova, le ministre tchétchène de l'Intérieur « n'a reçu aucune plainte pour enlèvement entre le 1er janvier et le 1er avril ». La déléguée russe aux droits de l'homme compte en outre contacter le dirigeant d'une ONG citée par le journal Novaïa Gazeta pour vérifier ses sources d'informations et obtenir les noms des victimes présumées.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала